Contact : 09.54.47.25.58  |   Mon Panier

0item(s)

Votre panier est vide.

Product was successfully added to your shopping cart.

Recettes minceur

  • Top 5 des fruits à manger au printemps

    Top 5 des fruits à manger au printemps

    Les beaux jours arrivent à grands pas, votre alimentation doit changer en conséquence. En effet, à chaque saison, il y a des fruits et des légumes à privilégier pour être en bonne santé, faire le plein de vitamines ou encore faire attention à sa ligne. Le printemps est la saison parfaite, il fait ni trop chaud, ni trop froid et cela permet à notre organisme de se purifier et se régénérer. Mais pour y parvenir, le meilleur moyen est de faire une bonne cure de fruits frais de saison. Seulement, vous ne savez pas quels fruits manger au printemps ? Pas de panique, voici notre top 5 des fruits à manger au printemps.

    Top 5 des fruits à manger au printemps Top 5 des fruits à manger au printemps

    Voici l’un des fruits les plus juteux que vous pourrez très bien manger en tarte, en glace, en compote ou tel quel. Possédant de nombreuses propriétés et riche en fibres, la poire renforcera votre système immunitaire tout en vous offrant une meilleure digestion. Idéal pour repartir du bon pied après un hiver lourd et froid. L’avantage de la poire est qu’il s’agit d’un fruit qui plait aussi bien aux adultes qu’aux enfants et qui permet de se désaltérer en cas de soif.

     

    • La rhubarbe

    La rhubarbe La rhubarbe

    Vous n’avez jamais goûté de rhubarbe ? Il est peut-être temps de vous y mettre dans ce cas. En effet, la rhubarbe est un fruit idéal pour manger en tarte, en gâteau ou en compote.  La rhubarbe est riche en calcium, en magnésium, en potassium et en phosphore, ce qui est plutôt bénéfique pour votre transit. De plus, la rhubarbe possède des effets laxatifs.

     

    • Le kumquat

    Le kumquat Le kumquat

    Le kumquat est un fruit exotique, c’est également le plus petit des agrumes. D’ailleurs, le nom « kumquat » vient du chinois qui veut dire « orange d’or ». Doux et acidulé, ce fruit est délicieux en salade de fruits et est très connus pour ses propriétés médicinales. Ainsi, le kumquat vous apportera une bonne dose de vitamines C, d’huiles essentielles et de fibres. De plus, ce fruit possède des propriétés antioxydantes, il protège de certains cancers, réduit l’hypertension et le cholestérol. Il s’agit donc d’un fruit aux multiples avantages. Et pour couronner le tout, le kumquat se déguste aussi bien au printemps qu’en hiver.

     

    La noix de coco La noix de coco

    La noix de coco est un fruit exotique très connu. En effet, ce fruit est utilisé dans de très nombreuses recettes sucrées comme salées. Il est également possible de boire de l’eau de coco ou d’en extraire du lait. Mais au printemps, c’est la chair sucrée qui conviendra le mieux. La noix de coco et l’eau de coco vont vous réhydrater, détendre vos muscles et même réduire votre stress. La noix de coco est un fruit aux multiples vertus qui vous feront du bien dès les beaux jours.

     

    L’avocat L’avocat

    Beaucoup pensent que l’avocat est un légume mais pas du tout, il s’agit bel et bien d’un fruit. L’avantage est qu’il peut être mangé tel quel, en salade avec de la vinaigrette, en entrée avec du saumon… Les recettes à base d’avocat sont particulièrement nombreuses et vous satisferont durant tout le printemps. L’avocat a des vertus nourrissantes et hydratantes mais il est également bénéfique pour le cœur et la vue. En plus de cela, l’avocat est très apprécié des femmes car il permet de lutter contre les vergetures.

     

    Comme vous l’aurez compris, le printemps est une saison idéale pour se ressourcer et s’offrir un coup de boost énergétique avant l’été. Avec ce top 5 des fruits à manger au printemps, vous aurez votre dose de vitamines et de fibres et vous serez paré pour affronter les futures chaleurs.

  • Amande, un allié minceur

    Les bienfaits des amandes sur la santé

    Les amandes possèdent de nombreux bienfaits santé. En consommer une petite poignée tous les jours aurait des effets positifs sur notre santé physique et mentale, dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée et d’une bonne hygiène de vie.

    L’amande est un fruit à coque oléagineux. Ce sont les graines contenues dans le noyau qui sont consommées. Elle est très riche en lipides, notamment des acides gras mono-insaturés, en fibres solubles, mais aussi en vitamines E (antioxydante), B2 et B3. Les concentrations en phosphore, magnésium, potassium, calcium, fer et zinc sont également importantes. La portion recommandée est de 4 ou 5 amandes, soit une petite poignée, car c’est un fruit à coque très énergétique. L’amande, comme tous les oléagineux, présente de nombreux avantages pour la santé, régulièrement confirmés par des études scientifiques.

    L’amande, un allié minceur

    Des chercheurs américains1 ont récemment démontré qu’une consommation quotidienne d’amandes aidait à adopter de bonnes habitudes alimentaires. Manger environ 10 amandes par jour inciterait à consommer plus d’aliments riches en protéines et moins d’aliments à "calories vides" (produits riches en graisses et/ou en sucres et qui n’ont aucune valeur nutritive). Les participants à l’étude, adultes et enfants, ont également consommé beaucoup plus de vitamine E et de magnésium après trois semaines de régime riche en amandes. Deux nutriments sous-consommés par la majorité des adultes et des enfants.

    Les amandes calent également plus longtemps que les produits industriels riches en sucres et poussent à consommer moins de sel.

    Le rôle des oléagineux dans la prévention des maladies cardiovasculaires

    Les amandes sont riches en graisses mono-insaturées, des "bonnes" graisses qui contribuent à une bonne santé cardiovasculaire. Ainsi, 30 g d’amandes contient 13 g de graisses insaturées et 1 g de graisses saturées.

    bienfaits-des-amandes-article Selon une étude2 menée par des chercheurs d’Harvard sur plus de 500 000 personnes, trois portions (soit 28 g) de fruits à coque par semaine réduit de 24 % le risque d’attaque cardiaque fatale, de 22 % le risque d’attaque cardiaque non fatale et de 13 % le risque de diabète.

    Outre le diabète, le cholestérol augmente également le risque cardiovasculaire. La synthèse des résultats de 25 études scientifiques3 a montré que consommer 67 g de noix, amandes ou noisettes par jour avait réduit le taux de cholestérol total de 5,1 % en moyenne chez les participants (des adultes présentant soit un taux élevé de cholestérol, soit un taux normal). Aussi, cette consommation quotidienne avait permis de réduire de 7,4 % le "mauvais" cholestérol (LDL) et d’augmenter le "bon" cholestérol (HDL) de 8,3 %, grâce à l’action des phytostérols.

    Enfin, la consommation régulière d’amandes (non salées) permettrait de lutter contre l’hypertension grâce à leur forte teneur en potassium. Cet oligo-élément aide à réguler la tension artérielle en éliminant l’excès de sodium dans le sang. En 2013, une étude4 publiée dans le British Medical Journal indiquait qu’augmenter les apports en potassium aidait à réduire la pression artérielle chez les personnes souffrant d’hypertension. Cette même étude, qui s’est appuyée sur 22 essais randomisés, expliquait qu’une quantité importante de potassium dans le sang réduisait de 24 % le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC).

    Des amandes pour aider à ralentir le déclin cognitif

    Bonnes pour le cœur, les amandes seraient aussi bonnes pour la tête ! Une étude5 menée en 2015 sur 447 seniors (âge moyen : 67 ans) a démontré qu’un régime méditerranéen complété par des fruits à coque protégeait du déclin cognitif lié à l’âge. Les participants ont été divisés en deux groupes. Le premier, appelé "groupe contrôle" a suivi pendant 4 ans un régime pauvre en graisses. Le deuxième a suivi un régime méditerranéen complété par 30 g de mélange de fruits à coque par jour. A la fin de l’étude, les membres du groupe "régime méditerranéen et fruits à coque" affichait une mémoire plus performante que ceux du groupe contrôle.

    En revanche, chez les participants du deuxième groupe, les fonctions cognitives étaient moins efficaces qu’au début de l’étude. Un régime riche en huile d’olive, fruits, légumes, viandes blanches et fruits à coques apporte de nombreux et composants anti-inflammatoires qui aident à lutter contre le déclin cognitif.

    Source

  • Le nouveau régime citron

    Le nouveau régime citron

    Pour éliminer les toxines et retrouver la ligne, votre meilleur allié c’est le citron. Un petit fruit 100% tonifiant, purifiant et déstockant ! Découvrez notre régime exclusif, à suivre pendant deux semaines, avec des menus et des recettes super detox et ultra vitaminés. Un programme efficace concocté par Marie Laure André, nutritionniste.

    C'est quoi le principe ?

    Comme à chaque début d’année, on ne rêve que d’une chose : se purifier ! C’est normal, et même physiologique : cette période où s’enchaînent sans trêve des repas riches et arrosés est un véritable cataclysme pour l’organisme. Débordés de travail, les organes chargés de la digestion et de l’élimination (estomac, foie, reins, intestins…) ne parviennent plus à assurer leurs fonctions en temps et en heure. L’organisme se retrouve alors comme engorgé avec, à la clé, des kilos en trop bien sûr, mais aussi un teint brouillé, des ballonnements, des nausées, une fatigue écrasante…

    Un vrai booster de minceur

    Notre solution en béton pour éliminer rapido les kilos en trop et se refaire une santé ? Le citron ! Petit mais costaud, cet agrume multifonctions agit sur tous les fronts et n’a pas son pareil pour faciliter la digestion, booster l’élimination des toxines, drainer l’eau en excès et brûler les graisses. Ses supers pouvoirs, il les doit aux multiples substances qu’il renferme dont la vitamine C, des minéraux comme le potassium, des flavonoïdes, de l’acide citrique…

    Pour autant, pas question de se contenter de citronner son assiette sans autre mesure à côté ! Parce que notre allié gagne à être bien associé, ce nouveau régime citron est entièrement pensé pour potentialiser les effets du petit jaune. Première semaine, il est la clé de voûte d’une alimentation antitoxines. Deuxième semaine, il sera le chef de file des aliments les plus destockants. Résultat : moins 3 kilos en 15 jours, une silhouette redessinée et une vitalité retrouvée.

    Un jus chaque matin et adieu les toxines

    En plus de siroter un lemon juice au lever, on injecte un peu de jus par ci, un peu de zeste par là pour profiter au max de ses vertus purifiantes. A côté, on mise sur une assiette 100% naturelle, pauvre en sel, sucres et graisses saturées, justement dosée en produits animaux et ultra riche en fruits et légumes les mieux dotés en nutriments indispensables pour éliminer (potassium, fibres, antioxydants).

  • Panier Saison Régional:Poêlée poireaux et panais

    Panier Saison Régional: Poêlée Fondue de poireaux et panais à la cannelle

    Ingrédients:

    (panier saison régional semaine 50)

    • - 1 beau panais
    • - 2 blancs de poireaux
    • - 1 bel oignon
    • - échalote
    • - ail
    • - herbes de provence
    • - cannelle
    • - 1 noix de beurre
    • - un filet d'huile d'olive
    • - 3 cuillères à soupe de fromage blanc (pour les gourmands :de la crème fraîche ou crème liquide )

    Préparation

    • Faire revenir l'oignon émincé avec les rondelles de panais, l'échalote et l'ail.
    • 5 minutes après ajouter les poireaux coupés en fines rondelles.
    • Assaisonner à votre convenance avec sel + poivre + herbes + cannelle.
    • Oublier sur feu doux pendant environ 30 minutes.
    • Puis ajouter le fromage blanc en remuant, laisser réchauffer encore 5 minutes.
    Conseils

    Super facile à faire cette poêlée fondue accompagnera très bien vous viande ou poisson ou se dégustera seule avec plaisir !

  • Top 4 raisons de boire du jus de concombre

    1 – Le jus de concombre est un véritable allié santé au quotidien.

    Afficher l'image d'origine

    En premier lieu, et comme beaucoup d’autres légumes, le concombre contient de grandes quantités de fibres, de magnésium et de potassium qui concourent à faire baisser la tension artérielle et à réduire le risque de maladies cardio-vasculaires. Mais le jus de concombre possède aussi son atout spécifique ! Nous vous conseillons, une nouvelle fois, de préparer votre jus de concombre avec la peau (préférez les produits issus de l’agriculture biologique). Pourquoi cela ? La peau du concombre contient de la peroxydase, une protéine très bénéfique pour la santé et qui aide à lutter contre les excès du quotidien. Cette protéine permet tout d’abord de faire baisser le taux de sucre dans le sang et diminue de fait le risque des maladies liées à un taux de sucre trop élevé dans le sang et, entre autres, le diabète. Mais elle permet également de réduire le taux de cholestérol ! Qui eût cru que le jus de concombre serait un bon moyen d’aborder les prises de sang plus sereinement ? Je vous confie une petite idée recette pour un jus de concombre contenant sa peau : râpez la peau du concombre, mélangez là à un peu d’eau et au jus d’un demi-citron. Consommé quotidiennement, ce jus, qui nettoie et purifie l’organisme, est excellent pour la santé !

    2 – Le jus de concombre est un jus qui contient des substances « anti-cancer ».

    Afficher l'image d'origine

    Attention, retenez votre respiration ! Le concombre appartient à la grande famille des cucurbitacées et contient par conséquent des cucurbitacines et notamment de la cucurbitacine C (c’en est fini des grands mots, vous pouvez respirer de nouveau !). Cette cucurbitacine, qu’on classe parfois parmi les stéroïdes, est l’élément responsable de l’amertume du concombre. Mais elle est surtout connue pour ses propriétés anti-inflammatoires qui permettraient, toute mesure gardée évidemment, d’inhiber la croissance des cellules cancéreuses. Faîtes attention cependant, les producteurs, considérent les goûts des consommateurs, ont tendance à essayer de limiter l’amertume du concombre en utilisant des plants à faible teneur en cucurbitacine. Pour profiter au mieux de ces vertus du jus de concombre, préférez des plants anciens ou alors des variétés de concombre courts, au goût amer marqué. A vos jardins donc ! Mais rassurez-vous, le concombre est l’une des rares plantes qui se cultive presque toute l’année.

    3 – Le jus de concombre est l’ami des tissus !

    Afficher l'image d'origine

    Mais qu’est-ce que cela signifie ? Si le concombre est connu, c’est souvent pour ses vertus esthétiques : qui n’a jamais essayé de s’endormir avec deux rondelles sur les yeux ? Il apparaît aussi très régulièrement dans les composants des traitements pour la peau et l’acné puisqu’il aide à retendre les tissus et avoir une peau saine. La raison en est la suivante : le concombre contient de la silice. La silice est un minéral qui a pour propriété principale de renforcer les tissus connectés du corps : les muscles, les ligaments, les tendons, les cartilages et les os. Le jus de concombre est ainsi également l’allié du sportif (pour les muscles) et un excellent booster beauté !

    4 – Le jus de concombre, pour terminer, est votre allié minceur.

    Afficher l'image d'origine

    Exit les boissons diurétiques chimiques, le jus de concombre est un diurétique naturel qui favorise la satiété et vous aide à perdre du poids. Le concombre est composé à 95% d’eau. Il est donc idéal pour les personnes qui surveillent leur ligne car il présente un taux de calories très faible et un indice de satiété … très élevé ! Pour le dire simplement : le concombre rassasie et apaise la soif, sans faire grossir. En plus de cela, l’eau contenu dans le concombre est particulièrement riche en minéraux et en oligo-éléments. Sa haute teneur en potassium (environ 154mg/100g) et un taux de sodium relativement peu élevé (environ 4mg/100g) font du concombre la plante idéale pour drainer les toxines et pallier les problèmes de rétention d’eau. Consommé régulièrement, le jus de concombre est un jus drainant très efficace et il peut concourir à la disparition des calculs dans les reins. Ce sont ses bienfaits minceur qui ont fait du concombre, ces dernières années, l’une des stars des régimes dits au « jus verts » !

  • Régimes alimentaires : recettes miracles pour poids idéal ?

    D’après les statistiques, une personne sur deux se trouverait trop grosse et voudrait mincir. Ce qui explique pourquoi les méthodes minceur font florès. La gent féminine est particulièrement douée pour se repérer dans cette jungle. Rien qu’en Allemagne, près de la moitié des femmes ont déjà suivi un régime dans leur vie. Parmi les plus populaires, citons quelques diètes plus ou moins fantaisistes : régimes pauvres en glucides, pauvres en graisse, à base de légumes ou à base de viande... Mais l’effet yoyo, récurrent, s’avère un obstacle au maintien du poids idéal.

    Un grand classique parmi les régimes express adoptés depuis plusieurs générations : la soupe aux choux, qui promet une perte de cinq à huit kilos. Cette monodiète se déroule sur une période très courte, une semaine maximum. On a le droit de manger autant de soupe aux choux que l’on veut, et on peut compléter ses repas avec des fruits et des légumes. Le chou, un légume particulièrement indigeste, brûlerait soi-disant les graisses. Mais les diététiciens sont sceptiques : ils expliquent la perte de poids par le fait que le corps puise dans ses réserves de glucides, ce qui génère un drainage. Mais ils conseillent de faire de cette soupe non pas le repas principal mais une part d’une alimentation saine et équilibrée. C’est le seul moyen de stabiliser son poids une fois que l’on arrête le régime.

    Très populaire en France comme en Allemagne, le régime Dukan a été développé par le médecin nutritionniste Pierre Dukan. Son programme se déroule sur quatre phases et privilégie une alimentation riche en protéines et peu calorique, pour atteindre le poids souhaité. Le régime Dukan ne s’adresse pas aux végétariens car il mise sur la viande et le poisson, et propose de renoncer, surtout au début, aux glucides et aux graisses. Il semble très efficace et beaucoup de célébrités l’ont adopté, mais les diététiciens invitent à la prudence : cette alimentation centrée sur les protéines provoque des carences en vitamines et en nutriments essentiels. Qui plus est, comme le programme nutritionnel n’a pas grand-chose à voir avec les habitudes alimentaires quotidiennes, l’effet yoyo est programmé à l’avance.

    Le régime des groupes sanguins est lui aussi populaire et riche en protéines, mais tout aussi artificiel. S’inspirant de nos ancêtres et de leurs habitudes alimentaires, le naturopathe américain Peter J. D’Adamo a mis au point en 1996 ce concept qui vise à supprimer les protéines toxiques. Peter J. D’Adamo classe les personnes de groupe sanguin 0 dans la catégorie des chasseurs et cueilleurs de l’âge de pierre : elles devraient donc manger des protéines animales, des fruits et des légumes. En revanche, il recommande aux personnes de groupe sanguin A et B une alimentation végétarienne ou du moins équilibrée. Son explication « historique » n’est pas étayée scientifiquement, mais la grande majorité des adeptes de ce régime s’en soucie peu. Et le livre du naturopathe figure même sur la liste des livres de la catégorie « vie pratique » conseillés par le New York Times. Lire la suite

6 article(s)