Contact : 09.54.47.25.58  |   Mon Panier

0item(s)

Votre panier est vide.

Product was successfully added to your shopping cart.

Non classé

  • Les paniers bio, une tendance bientôt populaire à Marseille !

    Les paniers bio, une tendance bientôt populaire à Marseille !

    La Provence est la région la plus ensoleillée de France ; son climat doux et clément permet de cultiver de nombreux produits : en hiver comme en été, les fruits et légumes sont nombreux et variés, au plus grand bonheur des Marseillais et de toutes les communes qui gravitent autour de la Provence !

    C’est pourquoi de plus en plus d’initiatives voient le jour sur la côte d’Azur ! Évidemment, Yep Nature propose son fameux panier fraicheur provençal – qui est toujours délicieux, au passage - , mais les entreprises et les producteurs qui assurent ce service sont de plus en plus nombreux dans le Sud. Et c’est tant mieux pour tous ces citoyens qui veulent adopter une consommation responsable et raisonnée. Focus sur les distributeurs responsables de Provence.

    L’agriculture raisonnée L’agriculture raisonnée

    Une liste utile : les paniers bio et les paniers fraicheur de Marseille et ses environs !

    Tout d’abord, nous avons les Paniers Marseillais : cette petite structure ayant le statut d’AMAP propose des paniers certifiés bio. Malheureusement, il n’est pas possible de les commander en ligne. Mais c’est peut-être pour bientôt, qui sait !

    Il y a également Ma Terre, une entreprise privée qui offre également la possibilité d’acheter des Paniers bio certifiés Agriculture Biologique (AB). Ma Terre met en avant son offre 100% locale 100% provençale.

    Potager City propose aussi un panier mixte de fruits et légumes, issus de l’agriculture biologique et traditionnelle, mais ce dernier ne permet pas la livraison à domicile ! Quel dommage !

    Graine de Soleil propose quant à lui deux paniers bio, locaux et de saison, en fonction de la taille du ménage : vous pouvez ainsi choisir le Panier Familial ou le Panier Duo ! En revanche, ces paniers bio ne sont disponibles qu’à Marignane, Châteauneuf-Les-Martigues, Carry-Le-Rouet, et Ensues-La-Redonne, il faut donc aller les récupérer ! De plus, l’engagement se fait sur un an, ce qui peut être désavantageux si vous partez en vacances.

    Si vous habitez Marseille ou Aix, vous pourrez plutôt aller récupérer vos Paniers Fraicheur à la Gare Saint-Charles, à la Gare de la Blancarde ou encore celle de Aix-en-Provence TGV. Et si vous désirez rester chez vous, tranquillement à attendre votre panier, ou que tout simplement, vous n’avez pas le temps – faute d’une vie trop remplie – préférez Yep Nature, qui vous livre à domicile ou sur votre lieu de travail. Quelle chance !

    De l’espoir pour la planète

    Toutes ces structures sont très encourageantes pour l'avenir ! De plus, elles incitent de plus en plus les consommateurs à devenir des consom’acteurs, c’est-à-dire des citoyens responsables !

    Oui, il est vrai que consommer du bio, du local et de saison est un atout sans précédent pour votre corps. Mais c’est aussi un espoir pour notre planète : l’agriculture biologique et raisonnée est un moindre mal si on l’a compare aux logiques agricoles massives et industrielles, employant des pesticides et des engrais à tout va ! Il n’est pas encore trop tard, ni pour votre organisme, ni pour l’environnement, alors qu’attendez-vous ? Un panier provençal Yep Nature, on l’espère !

    Du bio et du local dans les cantines d’Avignon ? Du bio et du local dans les cantines d’Avignon ?
  • Ou mettre l'unique ferme certifiée Bio de Paris ? Dans un parking souterrain bien sur !

    OÙ METTRE L’UNIQUE FERME CERTIFIÉE BIO DE PARIS ?

    DANS UN PARKING SOUTERRAIN BIEN SUR !

     

    Elle est bien réelle, et pourtant, elle passerait presque inaperçue ! Cette ferme agricole s’étend sur près de 3600 mètres carré ! Paris : plus d’un million et demi de logements, un patrimoine historique riche, à la croisée de chaque avenue. Difficile de croire à l’existence de cette immense ferme biologique, dans une ville aussi dense !

    La solution ? Mettez cette ferme agricole sous terre et elle ne prendra pas de place : ni vu ni connu !

     

    Mais qui est derrière tout ça ?

    Ce nouveau projet local et durable est signé Cycloponics, une start-up qui a pour objectif de « réhabiliter les sites urbains abandonnés en écosystèmes agricoles ». Ils peupleront tous les lieux désertés : friches industrielles et militaires, entrepôts désaffectés, hangars perdus et autres parkings hors d’usage.

     

    La Caverne

    La Caverne, c’est le nom que l’équipe Cycloponics a donné à sa ferme biologique souterraine. Celle-ci abritera la culture de plantes qui n’ont besoin que de très peu de lumière pour pousser. La Caverne produira donc essentiellement des champignons : pleurotes, shiitakés (Lentin du Chêne), ou les fameux champignons de Paris !

    On pourra aussi voir pousser des micropousses, de très jeunes légumes dont on consomme la tige et les feuilles. Ces micropousses ont besoin d’un peu de lumière, c’est pourquoi leurs bacs de culture sont dotés de LED.

    D’après la start-up, la production d’endives devrait commencer le mois prochain, et elle devrait rapidement être complétée par une production d’herbes aromatiques et de salades.

     

    Le circuit court, une valeur primordiale pour Cycloponics

    Les productions sont pour l’instant vendues à des restaurateurs, à des AMAP, et des marchés, livrés à vélo bien évidemment ! Le local a du bon !

    La Caverne a fait le choix de délivrer ses paniers bio à un tarif préférentiel pour les résidents qui habitent les logements sociaux au dessus du parking.

     

    Peut-on commander son panier bio ?

    Pour le moment, non. Mais cela est prévu : bientôt les parisiens pourront commander leur panier bio à la Caverne. Qui aurait cru qu’un immense potager en plein cœur de la capitale régalerait un jour les parisiens ?

     

    Et les fermes bio poussèrent comme des champignons...

    Et ce n’est pas tout, la start-up Cycloponics compte bien continuer dans sa lancée ! Il y a six mois, ces génies de la culture souterraine ont ouvert un ancien bunker de 200 mètres carrés à Strasbourg !

    D’autres installations sont également en train de se mettre en place à Bordeaux.

    Un point pour Cycloponics !

     

  • Tout est bon dans la cueillette

    TOUT EST BON DANS LA CUEILLETTE

    Si vous avez déjà rêvé de ramasser vos propres fruits et légumes biologiques, souriez, car vous allez pouvoir réaliser votre rêve ! De nombreuses fermes proposent aux consommateurs responsables de venir cueillir leurs fruits et légumes à la source, chez le petit producteur de la région. Et si le marché pouvait se faire en pleine nature ?

    cueillette fruits cueillette fruits

    Des fruits et légumes biologiques qui poussent près de chez moi !

    Faire la cueillette soi-même pour consommer des produits frais, locaux et de saison a de nombreux avantages, bien évidemment ! Cueillir ses propres fruits et légumes permet de faire la connaissance des petits agriculteurs locaux. Les petits producteurs qui ouvrent leurs portes aux consommateurs sont en général passionnés par leur métier, et ont beaucoup à vous apprendre ! C’est magnifique, car en plus, ils vous fournissent de bons produits au prix de la vente directe, bien plus avantageuse. Le système du circuit court qui régit les fermes alternatives, les AMAP, les exploitations agricoles biologiques et raisonnées permet d’éviter les fruits et légumes des grandes surfaces, qui ne sont ni de saison, ni locaux. En plus de cela, ce mode de fonctionnement permet de créer un lien social entre le citoyen et le producteur local. Mais ce n’est pas tout, en allant chercher vos produits frais dans les fermes alternatives de ce type, vous aurez l’occasion de manger des fruits savoureux, d’expérimenter des goûts oubliés.

    Cueillir ses fruits et légumes ? Un jeu d’enfant !

    C’est aussi une manière ludique et pédagogique d’inculquer aux enfants les valeurs en lesquelles vous croyez. Apprendre à bien manger se fait dès le plus jeune âge ! Cette activité peut aider les plus petits à découvrir le goût, la couleur, l’odeur d’un fruit, et pour les plus grands à comprendre pourquoi il faut consommer des fruits et légumes locaux de saison par exemple.

    Comment ça fonctionne ?

    Dans la région PACA, vous pouvez faire cette expérience champêtre à la Cueillette du Rocher. Si non, vous pouvez consulter le site Chapeau de Paille, qui répertorie les différentes fermes alternatives de France. Pas toutes sont biologiques, mais elles ont toutes un comportement durable et raisonné. Vous pouvez également taper « cueillette bio » sur Google Map pour vous procurez des fruits et légumes locaux, bio et de saison. Mais renseignez vous avant d’arriver sur les lieux, la cueillette n’est pas toujours possible en « libre accès ».

    Une fois sur place, les agriculteurs locaux s’occuperont de vous, et vous prêteront le matériel nécessaire pour la cueillette. En général, les petits producteurs vous fournissent aussi des explications afin que vous n’abimiez pas les arbres ou les récoltes. Une fois la cueillette terminée, pesez, payez, et surtout, savourez !

  • LUTTER CONTRE LE GASPILLAGE DES FRUITS ET LÉGUMES EN PROVENCE ? C'EST POSSIBLE AVEC LIONEL TRIBOULET !

    LUTTER CONTRE LE GASPILLAGE DES FRUITS ET LÉGUMES EN PROVENCE ?

    C'EST POSSIBLE AVEC LIONEL TRIBOULET !

    GASPILLAGE DES FRUITS ET LÉGUMES GASPILLAGE DES FRUITS ET LÉGUMES

    Un tout nouveau projet en PACA : faire des jus de fruits à domicile !

    La région PACA a vu naître de nombreux projets alternatifs concernant les fruits et légumes. Il faut dire que cette région ensoleillée a un potentiel considérable en terme d’agriculture. Cependant la production massive engendre également du gaspillage alimentaire.

    Pour lutter contre cela, Lionel Triboulet s’est lancé dans un tout nouveau projet : après avoir acquis sont pressoir manuel et mobile, il propose aux particuliers comme aux professionnels de presser leurs fruits pour en faire des jus délicieux. A chaque saison ses fruits : les jus de fruits rouges étaient les stars de l’été. Doucement, ils ont laissé la place au raisin, aux pommes et aux poires, avec lesquelles Lionel Triboulet continue de nous régaler en cette période automnale.

    Fruits pressés, succès garanti pour Lionel Triboulet !

    Pour cet auto entrepreneur provençal, le succès ne fait que commencer :

    Avec un carnet de rendez-vous toujours plein, Lionel Triboulet arpente les petite routes de Provence, passant par des exploitations agricoles biologiques, des productions issues de l’agriculture raisonnée, des vergers aux milles couleurs, des champs, des jardins, des potagers...

    Agir contre le gaspillage alimentaire tout en se régalant avec des fruits biologiques

    Une fois que le jus a été isolé, vient l’étape de la pasteurisation. L’atelier qu’il utilise est certifé pour des fruits et des légumes biologiques. Mais ce n’est pas tout : en plus de presser les jus des professionnels et des particuliers à domicile, Lionel s’est aussi formé avec l’association « Fruits d’avenir » qui lui a fait réalisé l’importance du gaspillage alimentaire. C’est pour cela que Lionel presse les fruits non ramassés, les fruits abîmés, les fruits qui n’ont pas le calibre requis et en fait des jus exquis.

    Une initiative que Yep Nature tient à mettre en valeur

    La journée contre le gaspillage alimentaire vient de passer, et nous trouvons important de sensibiliser une nouvelle fois les consommateurs sur cette problématique qui met en péril l’environnement et la durabilité de notre mode de vie. C’est pourquoi, Yep Nature tient à féliciter cette initiative honorable et vous encourage à nous faire part de vos conseils et astuces pour limiter le gaspillage alimentaire !

  • Les fruits et légumes ? Un chef d’œuvre !

    Les fruits et légumes ? Un chef d’œuvre !

    Yep Nature - Un service innovant qui me simplifie la vie Yep Nature - Un service innovant qui me simplifie la vie

    Mais qui est l’auteur d’une si belle oeuvre ? C’est Mère nature bien sûr !

    Que la nature est bien faite ! Tommy Flynn est un photographe professionnel venant tout droit des Etats-Unis et plus précisément de New-York.

    Cet instagrameur a développé un tout nouveau concept artistique. Et oui la nature a des bonnes choses à nous offrir, mais aussi de belles choses !

    Son projet ? Couper fruits et légumes pour les photographier sous leur plus beau profil ! Il a baptisé son projet Sliced Open.

    Une nouvelle façon de montrer le côté exceptionnel et magique de notre belle nature ! Une honorable manière d’encourager la tendresse et le respect envers notre jolie planète. Pour le plaisir des yeux, voici quelques clichés du projet Sliced Open :

    Chou rouge

     Les choux sont généralement cuits ou cuisinés en salade. Ils se conservent bien et constituaient ainsi un légume d'hiver courant autrefois Les choux sont généralement cuits ou cuisinés en salade. Ils se conservent bien et constituaient ainsi un légume d'hiver courant autrefois

    Figue

     Noires, vertes ou violettes, les figues renferment une étonnante variété de vitamines et minéraux. Elles pourraient contribuer à prévenir de nombreuses maladies. Et elles sont délicieuses! Noires, vertes ou violettes, les figues renferment une étonnante variété de vitamines et minéraux. Elles pourraient contribuer à prévenir de nombreuses maladies. Et elles sont délicieuses!

    Orange

    l’orange fait partie des fruits les plus consommés en France. On trouve sur les étals les oranges à chair, à jus, ainsi que les oranges sanguines. Qu’on la croque, qu’on la presse ou qu’on la zeste, l’orange est un fruit de base en cuisine. Elle accompagne aussi bien les viandes et les poissons que les légumes ou les pâtisseries l’orange fait partie des fruits les plus consommés en France. On trouve sur les étals les oranges à chair, à jus, ainsi que les oranges sanguines. Qu’on la croque, qu’on la presse ou qu’on la zeste, l’orange est un fruit de base en cuisine. Elle accompagne aussi bien les viandes et les poissons que les légumes ou les pâtisseries
  • Cultures urbaines : sont-elles contaminées par la pollution des villes ?

    Cultures urbaines : sont-elles contaminées par la pollution des villes ?

    Faire pousser ses fruits et légumes sur le toit des villes paraît une bonne idée en terme d’économie de place. Mais une question essentielle s’impose : ces fruits et légumes ont-ils plus de chances d’être contaminées par le taux de pollution élevés des espaces urbains ?

    Selon les spécialistes, plus on est haut, moins l’air est pollué. Les métaux lourds comme le plomb par exemple, restent au niveau du sol. Au delà du troisième étage les risques de contamination seraient donc limités. Cela va aussi dépendre de la localisation. L’impact de la pollution ne sera pas le même entre un quartier piéton et un lieu avec beaucoup de circulation.

    Cultures urbaines Cultures urbaines

    Mais qu’en est-il pour les potagers urbains, ceux qui sont cultivés non pas sur les toits mais au sol ?

    Dans ce cas, les risques de contamination par la pollution sont plus élevés car la terre est plus polluée que l’air car elle absorbe tout. Ainsi, les villes qui ont un passé industriel marqué, ou qui sont dotées de zones d’enfouissement de déchets à proximité, ont un risque plus élevé vis-à-vis de la contamination des végétaux qui y poussent.

    Une étude réalisée à Berlin il y a quelques années a montré que la concentration de métaux était deux fois plus élevée dans les fruits et légumes cultivés en ville que dans les produits de grandes surfaces. Alors si vous cherchez la qualité, la vraie, laissez-nous faire. Nous avons sélectionné pour vous les meilleurs fruits et légumes issus des petits producteurs ruraux, respectueux de l’environnement. Ces fruits et légumes sont frais et de saison, alors laissez-vous tenter par la qualité !

  • Michel d'Oultremont : des clichés de la nature à couper le souffle

    Michel D’Oultremont : des photos de la nature à couper le souffle

    Le portrait d’un photographe passionné

    Tout commence le jour où Michel D’Oultremont, douze ans, regarde pour la première fois le monde, à travers une paire de jumelles. Pour cet enfant, le caractère stupéfiant de la nature est une évidence. A 15 ans, c’est le premier appareil photo. L’aventure commence avec des clichés d’oiseaux, puis de mammifères comme les renards, les cerfs... Son travail le mène lentement mais surement en Ardenne, cette charismatique région belge. En 2016, Michel D’Oultremont devient photographe de la nature alliant dans un prisme commun, sa profession et sa passion.

    Transmettre une émotion

    Au début, le photographe français pratiquait sa passion « à l’affut », allongé au ras des plantes, souvent camouflé, afin de capturer les animaux dans leur intimité la plus totale. Au fil des années de pratique, cet aspect a évolué.

    Aujourd’hui, ce jeune photographe veut faire ressentir à son public une émotion, une atmosphère particulière. Il a pour objectif - sans mauvais jeu de mot - de mettre ses sujets en valeur en travaillant la lumière. « Essayer de mettre un animal dans un environnement féérique avec une lumière incroyable est le défi de tout les instants » précise-t-il avec un enthousiasme fou.

    Jeux de lumières

    Michel d’Oultremont est un fin gourmet de la lumière, puisqu’il joue avec elle, pour tenter de créer des moments uniques aux accents abstraits : « J’essaie de photographier avec mon ressenti. Il y a des images soit très sombres soit très claires, avec des brumes, des contre-jours, où l’on va seulement distinguer les silhouettes des animaux. C’est quelque chose de très personnel, mais je n’aime pas trop les lumières parfaites de midi, ou les lumières qui sont dans mon dos. Je préfère jouer avec cette lumière, cette ambiance, ces ombres, ces atmosphères qu’on peut découvrir dans la nature très tôt le matin, ou très tard le soir. C’est quelque chose qui me parle beaucoup plus que le portrait d’animaux. »

    La Suite des photos

     

  • Réussir son caviar d'aubergine, les trois règles d'or

    Réussir son caviar d’aubergine : les trois règles d’or

    La cuisson parfaite

    L’aubergine est un légume qui cuit très lentement. Dans le caviar, l’aubergine se consomme fondante. Pour obtenir cette texture, avoir recours au four est indispensable. Il existe deux manières de procéder : Soit on place l’aubergine coupée en deux, côté tranché vers le haut à 240°C pendant dix minutes, soit on l’enveloppe de papier d’aluminium en la faisant cuire 25 minutes à 180 °C. L’avantage de ces deux modes de cuisson est qu’ils sont assez diététiques comparés à une cuisson à la poêle.

    Le bon assaisonnement

    La saveur douce de l’aubergine doit être boostée par un assaisonnement pour révéler tout son potentiel gourmand. Ail, oignon, gingembre, thym, cumin, basilic, vinaigre de vin, zeste et jus de citron sans oublier l’huile d’olive, tout est bon pour donner du goût ! Comment procéder ? Après la cuisson, il vous suffit d’écraser la chair de l’aubergine avec de l’huile d’olive et du jus de citron, avant d’ajouter les épices et aromates choisis. Pour celles  et ceux qui font attention à leur ligne : il est possible de remplacer l’huile d’olive par du yaourt : le résultat reste tout aussi crémeux, mais plus léger.

    L’accompagnement idéal

    Si vous optez pour la simplicité, le pain grillé reste la solution pour savourer le caviar d’aubergine. Cependant, d’autres accompagnements sont possibles : tranches de concombre, gros champignons à farcir, petits radis, barquette d’endives, blinis ou encore gressins. On peut aussi revisiter le caviar d’aubergine en le glissant dans des feuilles de brick pour des samossas.

    Alors à vos papilles !

  • Les aliments sains à intégrer quotidiennement dans votre alimentation

    Les aliments sains à intégrer quotidiennement dans votre alimentation

    L’alimentation est très importante pour de nombreuses raisons mais la raison principale est de nous maintenir en bonne santé. En effet, en ayant une mauvaise alimentation ou une alimentation pas équilibrée, notre organisme peut très bien avoir des séquelles plus ou moins graves. De plus, l’obésité est une des causes de la mauvaise alimentation. Seulement, avec notre quotidien au rythme effréné, il est parfois difficile d’avoir une alimentation saine et équilibrée. Pourtant, en intégrant simplement les quatre aliments listés ci-dessous, vous vous rendez compte à quel point cela peut être facile de changer ses habitudes alimentaires.

    • De la viande et du poisson

    La viande et le poisson doivent faire partie de votre alimentation mais attention, il faut que ce soit des viandes maigres et des poissons riches en oméga 3, ce qui veut dire que pour les poissons, vous devrez éviter le thon, l’espadon et le requin. Les viandes maigres et les poissons riches en oméga 3 vous apporteront de nombreux bienfaits mais aussi des vitamines, du magnésium, des protéines… Par ailleurs, sachez que certains poissons ont la capacité de réduire les risques vasculaires.

    Vous connaissez certainement la phrase « Il faut manger 5 fruits et légumes par jour. », toutefois, vous ne savez pas réellement quels fruits et légumes manger. En effet, tous ne se valent pas. Par conséquent, intégrez quotidiennement au moins un légume vert (brocoli, épinard, haricot vert…) et un légume orange (carotte, citrouille…) à votre alimentation. Du côté des fruits, optez plutôt pour les fruits oranges (mandarine, orange…) qui vous offriront votre dose de vitamines pour la journée.

    Ou acheter fruits et légumes marseille Ou acheter fruits et légumes marseille
    • Des produits laitiers

    Les produits laitiers doivent absolument faire partie de votre alimentation quotidienne car ils vous apportent du magnésium, du calcium, des vitamines et vous protègent aussi des bactéries présentent dans l’intestin. Ainsi, vous pouvez boire du lait ou manger des yaourts ou du fromage.

    • Des céréales

    Les céréales sont riches en vitamines et en fibres, il est donc primordial d’en manger au moins 10 grammes par jour. Vous pouvez opter pour de l’avoine, du quinoa, du boulgour ou du riz (avec une préférence pour le riz brun).

9 article(s)