Contact : 09.54.47.25.58  |   Mon Panier

0item(s)

Votre panier est vide.

Product was successfully added to your shopping cart.

amap marseille

  • LE CIRCUIT COURT

    LE CIRCUIT COURT,

    UN SYSTÈME DE PLUS EN PLUS POPULAIRE POUR LA VENTE DE FRUITS ET  LÉGUMES

    Le circuit court : Aujourd’hui de plus en plus d’initiatives sont prises pour mieux se nourrir. Dans cette dynamique de bien être - pour soi et pour notre petite planète bleue - le terme de « circuit court » est de plus en plus employé dans les médias et il est devenu récurent chez les promoteurs de l’alimentation saine, mais qu’est-ce qu’un circuit court?

    Un circuit court est simplement un mode de vente de produits agricoles avec au maximum un intermédiaire entre le producteur et le consommateur final. Cela suppose que le producteur à qui vous achetez vos fruits et légumes est un agriculteur local Il inclut aussi la vente directe.

    CONSOMMER LOCAL CONSOMMER LOCAL

    QUELS AVANTAGES A UTILISER LE CIRCUIT COURT ?

    Des produits plus frais et meilleurs !

    Le premier avantage de ce mode de commercialisation est qu’en théorie les produits vendus sont « plus bio ». C’est-à-dire des fruits et légumes avec moins de pesticides, issus d’une agriculture plus respectueuse de l’environnement.

    Cependant, rien n’interdit un producteur qui utilise des pesticides d’utiliser les circuits courts, méfiance ! La pollution est néanmoins réduite car on supprime l’étape du transport des aliments et on réduit donc l’empreinte carbone, en plus de limiter la quantité d’emballages.

    yep nature marseille yep nature marseille

    Des produits moins chers !

    Moins il y a d’intermédiaires entre le l’agriculteur local et le consommateur final, moins il y a de salaires intermédiaires à payer. Et puis, consommer les produits régionaux diminue considérablement le coût de l’acheminement des produits.

    Tous ces facteurs contribuent à terme, à réduire le prix du produit final, le producteur n’ayant pas à payer de sous-traitant pour conditionner ses produits.

    Booster l’économie locale !

    Ce mode de fonctionnement qu’est le circuit court découle souvent d’une initiative citoyenne. En effet, ce mode de vente aide à dynamiser l’économie locale tout en incitant les habitants à consommer les produits de leur région.

    LE CIRCUIT COURT agriculture locale

    Créer du lien social

    Le circuit court peut également aider à tisser le lien social en rapprochant les petits producteurs et leurs consommateurs qui peuvent créer une relation de confiance basée sur la vente régulière de produits frais, de saison et de qualité. Et ce n’est pas fini : De nombreuses personnes commencent à avoir recours au circuit court en groupe ! Cela permet d’obtenir des tarifs dégressifs sur vos fruits et légumes ainsi que sur les autres produits frais. Le fait de pratiquer le circuit court avec ses voisins de quartiers contribue également à créer un lien entre les habitants d’un même quartier !

    Qui sait, l’entraide des temps passés pointe peut être à nouveau le bout de son nez !

  • Consommer local

    Consommer local

    Les producteurs locaux peinent à faire du bénéfice lorsqu’ils font affaire avec la grande distribution, en effet les marges de ceux-ci ne cessent d’augmenter alors que celles des producteurs stagnent et peuvent même diminuer au fil du temps.

    De plus, les producteurs doivent produire en très grande quantité rapidement pour livrer les grands distributeurs, au détriment parfois de la qualité des produits.

    agriculture locale agriculture locale

    Ainsi, une nouvelle tendance se dessine au fur et à mesure, le « consommer local ».

    Cela signifie que les consommateurs privilégient les produits qui sont cultivés dans leur région.

     

    Consommer les produits locaux en se fournissant directement auprès des agriculteurs de la région permet de bénéficier de la qualité des produits tout en respectant le travail des producteurs.

    Cela permet de booster l’économie locale, ainsi que les relations entre les citadins et les agriculteurs locaux, ces derniers se sentant soutenus, cela contribue à faire vivre la communauté locale.

    En effet, ce mode de consommation permet aux producteurs de mieux connaître les attentes des consommateurs, tandis que ces derniers apprennent à connaître le travail et le mode de vie des agriculteurs.

    CONSOMMER LOCAL CONSOMMER LOCAL

    De plus, les produits locaux directement récoltés auprès des agriculteurs ne contiennent pas de conservateurs et permettent aux consommateurs de bénéficier d’une qualité inégalée, en effet les produits locaux sont les plus gouteux car ils sont récoltés à maturité le jour même étant donné qu’il y a peu de temps de transports.

     

    Consommer local permet également de réduire de grandes quantités de gaz à effet de serre relâchés dans l’air, car le transport est beaucoup moins long, cela permet donc de faire un geste pour que la planète respire.

     

    En ces temps de crise économique, tout est bon pour économiser là où on peut, le fait de consommer des produits locaux directement récoltés auprès des agriculteurs permet de réduire les coûts  de transport et de conservation, ce qui fait donc baisser les prix par rapport aux produits que l’on peut trouver dans la grande distribution.

     

    Les produits locaux sont sans OGM et sans pesticides nocifs, ce qui contribue à la grande différence qu’il y a entre les produits que l’on peut trouver dans les supermarchés et les produits locaux. Cela permet aux consommateurs de manger sainement sans avoir à craindre que les produits aient été transformés.

     

    Manger local permet de privilégier des aliments qui sont au maximum de leur qualités nutritionnelles, comme ces produits ont été récoltés à maturité, ils sont donc frais, plein de vitamines et de nutriments essentiels, ce qui permet d’apporter à notre organisme tous les bienfaits de ces produits.

     

    La consommation de produits locaux permet de préserver l’écosystème, en effet l’agriculture raisonnée se base sur une culture qui préserve la terre et permet donc à l’écosystème de se développer.

     

    Ainsi, cette nouvelle tendance apporte de nombreux avantages pour les consommateurs ainsi que pour les agriculteurs et l’écosystème.

    Consommer local est donc bénéfique sur de nombreux points c’est pour cela que les consommateurs se tournent de plus en plus vers ce mode de consommation.

  • Manger des fruits et légumes avec pesticides ou ne pas en manger du tout ?

    Manger des fruits et légumes avec pesticides ou ne pas en manger du tout ?

    Cela fait quelques années maintenant qu’une partie des consommateurs de produits frais commencent à envisager l’alimentation autrement. Plus le temps passe et plus les perturbations climatiques, les changements de températures, les catastrophes naturelles et les extinctions d’espèces rares viennent titiller la conscience des habitants de notre belle planète Terre. Si ces derniers se soucient du sort de l’environnement, ils sont également très nombreux à penser à leur santé. On peut donc noter un radical changement de comportement chez un très large panel de consommateurs : ils s’intéressent donc à l’agriculture biologique, à l’agriculture raisonnée, à l’agriculture paysanne, aux productions locales et tentent de manger des fruits et légumes de saison ! Malgré ces changements de perspectives importants, il s’avère parfois complexe que de trouver des fruits et légumes sans pesticide... Les consommateurs les évitent car ils craignent des effets indésirables sur leur santé.

    BIO ET LOCALE BIO ET LOCALE

    Consommer que des fruits et légumes non traités ? Parfois c’est compliqué !

    Les fruits et légumes biologiques, locaux et de saison sont riches en vitamines, en minéraux et en fibres ! Ils sont donc reconnus pour leurs bienfaits sur la santé et le fait qu’ils maintiennent le bon fonctionnement de notre organisme.

    Cinq fruits et légumes par jour suffirait à réduire le risque de maladies cardiovasculaires, à éviter le développement de divers cancers, prévenir du diabète, de l’obésité, et la liste est encore longue.

    Le seul hic... c’est qu’il n’est pas toujours évident de trouver des fruits et légumes biologiques ou issus de l’agriculture raisonnée... alors les amateurs de produits frais et de saison se sont posés une question simple :

    Si l’on devait choisir entre manger des fruits et légumes cultivés avec des pesticides ou ne plus consommer de fruits et légumes du tout, que devrait-on faire ? Notre corps peut-il se passer de fruits et légumes ? Les pesticides sont-ils trop nocifs pour notre santé ?

    agriculture locale agriculture locale

    Les fruits et les légumes, c’est la vie !

    Luc Multingner, est médecin à l’Inserm et soutient que même si les fruits et légumes ont été cultivés avec des pesticides et des substances chimiques, leur apport nutritif est supérieur aux divers risques causés par ces produits qui augmentent le rendement des productions.

    Yep Nature : finit les choix cornéliens !

    Yep Nature avait donc pensé à tout ? En effet, avec Yep Nature, les fruits et légumes sont frais, locaux, de saison et de qualité. Mais ce n’est pas tout ! En plus de cela, ils sont livrés. Et là tout change ! Vous n’avez plus à faire un choix cornélien entre fruits et légumes et pesticides. Vous pouvez choisir les fruits et légumes, les vrais, les frais, sans pesticides, et issus de l’agriculture raisonnée et biologique !

  • LUTTER CONTRE LE GASPILLAGE DES FRUITS ET LÉGUMES EN PROVENCE ? C'EST POSSIBLE AVEC LIONEL TRIBOULET !

    LUTTER CONTRE LE GASPILLAGE DES FRUITS ET LÉGUMES EN PROVENCE ?

    C'EST POSSIBLE AVEC LIONEL TRIBOULET !

    GASPILLAGE DES FRUITS ET LÉGUMES GASPILLAGE DES FRUITS ET LÉGUMES

    Un tout nouveau projet en PACA : faire des jus de fruits à domicile !

    La région PACA a vu naître de nombreux projets alternatifs concernant les fruits et légumes. Il faut dire que cette région ensoleillée a un potentiel considérable en terme d’agriculture. Cependant la production massive engendre également du gaspillage alimentaire.

    Pour lutter contre cela, Lionel Triboulet s’est lancé dans un tout nouveau projet : après avoir acquis sont pressoir manuel et mobile, il propose aux particuliers comme aux professionnels de presser leurs fruits pour en faire des jus délicieux. A chaque saison ses fruits : les jus de fruits rouges étaient les stars de l’été. Doucement, ils ont laissé la place au raisin, aux pommes et aux poires, avec lesquelles Lionel Triboulet continue de nous régaler en cette période automnale.

    Fruits pressés, succès garanti pour Lionel Triboulet !

    Pour cet auto entrepreneur provençal, le succès ne fait que commencer :

    Avec un carnet de rendez-vous toujours plein, Lionel Triboulet arpente les petite routes de Provence, passant par des exploitations agricoles biologiques, des productions issues de l’agriculture raisonnée, des vergers aux milles couleurs, des champs, des jardins, des potagers...

    Agir contre le gaspillage alimentaire tout en se régalant avec des fruits biologiques

    Une fois que le jus a été isolé, vient l’étape de la pasteurisation. L’atelier qu’il utilise est certifé pour des fruits et des légumes biologiques. Mais ce n’est pas tout : en plus de presser les jus des professionnels et des particuliers à domicile, Lionel s’est aussi formé avec l’association « Fruits d’avenir » qui lui a fait réalisé l’importance du gaspillage alimentaire. C’est pour cela que Lionel presse les fruits non ramassés, les fruits abîmés, les fruits qui n’ont pas le calibre requis et en fait des jus exquis.

    Une initiative que Yep Nature tient à mettre en valeur

    La journée contre le gaspillage alimentaire vient de passer, et nous trouvons important de sensibiliser une nouvelle fois les consommateurs sur cette problématique qui met en péril l’environnement et la durabilité de notre mode de vie. C’est pourquoi, Yep Nature tient à féliciter cette initiative honorable et vous encourage à nous faire part de vos conseils et astuces pour limiter le gaspillage alimentaire !

  • Les consommateurs abandonnent les super marchés au profit d’une agriculture locale et plus responsable

    Les consommateurs abandonnent les super marchés au profit d’une agriculture locale et plus responsable

    C’est officiel, les gérants des grandes surfaces doivent commencer à penser de nouvelles stratégies de ventes, car ils ont du souci à se faire pour les années à venir :

    Pour la première fois depuis neuf ans, la fréquentation et le chiffre d’affaire des super marchés sont en nette baisse, alors que l’offre locale et régionale se fraie un chemin de plus en plus imposant.

    Pour le bonheur des consommateurs mais aussi des petits producteurs, les initiatives sont nombreuses à se multiplier au niveau régional : paniers biologiques, fruits et légumes des productions locale, produits frais et de saison, agriculture raisonnée, ferme alternative, potagers collectifs, jardins urbains, agriculture régionale, exploitation éco responsable, petites firmes éthiques, comme Yep Nature... Il semblerait bien que les projets alternatifs prônant le respect de l’environnement fleurissent comme les coquelicots au printemps !

    agriculture locale agriculture locale

    Une nouvelle responsabilité chez les consommateurs français ?

    Il se pourrait bien que les temps aient changé...

    Un sondage de l’Institut de l’Etude des Marchés et d’Opinion (BVA) révèle que pour les Français, « consommer responsable » passe par une consommation de produits alimentaires issus d’une production locale (pour 91%), de circuits courts (pour 87%), made in France (pour 80%), ou issus du commerce équitable (pour 58%).

    Les gérants des grandes chaines alimentaires feraient donc mieux de se retourner vers des initiatives plus raisonnées s’ils veulent récupérer leurs clients perdus et mettre un terme à la baisse du chiffre d’affaire. Mais pendant ce temps, les petits agriculteurs locaux ont de quoi se réjouir...

    Les petits producteurs prennent du terrain !

    Ce recul des ventes dont témoignent les gérants dans leur grande enseigne a un impact positif pour les petits agriculteurs régionaux et locaux. En effet, les consommateurs et leur nouvelle conscience éthique sont de plus en plus nombreux à se tourner vers ces nouveaux carrefours de la consommation responsable: on dirait que les fruits et les légumes issus de l’agriculture biologique ou de l’agriculture raisonnée sont les nouvelles star des étales !

    Alors ne perdez pas de temps, foncez vous aussi sur le site de Yep Nature pour commander un délicieux panier aux saveurs délicieusement provençales...

  • Un distributeur automatique de... fruits et légumes !

    Un distributeur automatique de... fruits et légumes !

    Dans le Pas-de-Calais, la ferme Guillemant vient d’installer un distributeur automatique de fruits et légumes afin d’assurer le service 24 heures sur 24 !

    L’idée trottait déjà dans la tête de Thomas, fils de Pascal Guillemant, propriétaire de la ferme. L’opportunité s’est présentée, et c’est ainsi qu’un nouveau concept est né. Des fruits, légumes et même des œufs, disponibles 24 heures sur 24, et 7 jours sur 7. Cette invention avait été pensée afin de permettre aux clients de faire leurs courses quand ils en ont le temps.

    Mais ce n’est pas tout, dans ce distributeur, la famille Guillemant, qui travaillait dur, même pendant les fins de semaines, voit une opportunité de se reposer pendant les week-ends.

    « Prochainement, on pourra même régler avec une carte bancaire » assure Thomas.

    Le tout premier DAFL (distributeur automatique de fruits et légumes) semble avoir un avenir prometteur, selon Thomas, qui note qu’une clientèle inhabituelle a éprouvé de l’intérêt pour ce tout nouveau concept.

    Évidemment, les fruits et légumes proposés sont de saison et « la salade sera donc remplacée par de l’endive » poursuit Thomas. Chaque matin, le distributeur automatique est réapprovisionné afin d’assurer la fraicheur des produits.

    Une initiative très prometteuse, qui, on l’espère, en fera germer d’autres !

  • Les bienfaits insoupçonnés de la banane

    Les bienfaits insoupçonnés de la banane

    Banane marseille Banane marseille

    La banane est appréciée et consommée pour son goût exotique et savoureux, mais ses bienfaits sont souvent mal connus. Manger des bananes ne procure pas que du plaisir à nos papilles ; cela apporte une grande source de vitamine à notre corps. On entend souvent dire que la banane est à proscrire pendant les moments de régime. Cela est faux ! Nutriments, vitamines (A, B, C, E) et minéraux au rendez-vous, ce fruit regorge de bienfaits pour la santé : Si vous souhaitez perdre du poids, cela ne sert à rien de rester loin des bananes, alors mesdames et messieurs profitez de ce fruit !

    Banane marseille Banane marseille

    Tout d’abord, la banane permet d’avoir rapidement de l’énergie. Elle est idéale au petit déjeuner des enfants, par exemple. Mais les bienfaits de la banane ne s’arrêtent pas là, bien au contraire. Ce fruit permet de maintenir la pression artérielle sous contrôle, grâce au potassium qu’elle fournit en grande quantité (358 milligrammes pour 100 grammes). Les bananes sont aussi riches en calcium et en magnésium, un cocktails parfait qui, lui aussi, permet un bon maintient de la pression artérielle.

    Si vous cherchez à éviter le cholestérol, sachez que la banane est un fruit pour vous. La pectine, fibre soluble qui est contenue dans ce fruit, permet d’abaisser le taux de cholestérol.

    D’après des chercheurs, la banane est un fruit qui aiderait à lutter contre la dépression, la nervosité, le stress, la constipation, les nausées matinales, les ulcères... manger une banane par jour nous tiendrait donc éloignés de nos médecins.

    La consommation des bananes est donc bénéfique, mais son utilisation n’est pas qu’alimentaire. Vous pouvez appliquer ce fruit sur vos cheveux ou votre peau, ils seront tout aussi ravis que vos papilles.

    Petite recette, le masque nourrissant à la banane : mélanger dans un bol une banane mûre, un jaune d’œuf, deux cuillères à soupe d’huile d’olive et deux cuillères à soupe de miel. Appliquer sur les cheveux, laisser poser entre vingt minutes et une heure et rincez abondamment. Le résultat procure des cheveux nourris et soignés, et tout ça grâce à un masque fait maison !

    Banane marseille Banane marseille

    Qu’elle soit mangée ou utilisé en cosmétique, la banane est un fruit qui procure des bienfaits indéniables à notre corps. Pas étonnant qu’elle soit, avec la pomme et l’orange, le fruit préféré des Français.

  • Les AMAP, une démarche qui a du bon !

    Les AMAP, une démarche qui a du bon !

    Qu’est ce qu’une AMAP ?

    Les AMAP ont été mises en place par l’association Alliance Provence, en 2011. AMAP est l’acronyme d’ « Association de maintien de l’agriculture paysanne ». Du mouvement des AMAP, sont issus les Paniers Marseillais, qui ont pour but principal de faciliter au plus grand nombre l’accès aux produits biologiques et favoriser une consommation écologique et responsable. Leur moyen d’action ? L’établissement de nouveaux circuits de consommation : des circuits plus courts. Il s’agit ici d’éviter tous les stades intermédiaires entre production et consommation. Résultats ? On a des produits frais, de saison, cueillis à point et qui participent à la cause écologique. En plus de cela, cette démarche booste l’économie locale, et permet aux petits producteurs régionaux de subvenir à leur besoin, sans produire à perte, comme c’est souvent le cas aujourd’hui.

    fruits et légumes marseille fruits et légumes marseille

    Et concrètement, ça donne quoi ?

    De manière régulière (une fois par semaine par exemple), le producteur propose aux partenaires des produits frais (fruits, légumes, œufs, fromage, viande...). Les produits disponibles constitueront le panier, celui-ci variant en fonction de la maturité des fruits et légumes par exemple. Il est parfois possible, d'échanger les produits entre eux selon ses préférences.

    Quelle différence avec la grande distribution ?

    Les produits issus des AMAP s’opposent en certains sens aux produits des grandes surfaces. Tout d’abord, les AMAP n’ont pas l’obligation de la standardisation. Tous les produits, même s’ils n’ont pas une apparence parfaite, sont consommés. Avec la grande distribution, c’est parfois 60% de la récolte qui est éliminée du circuit. Cette démarche permet de proposer des produits moins chers. Un accord commun nécessaire entre le producteur et les consommateurs

    Il est nécessaire pour les producteurs et les consommateurs de se mettre d’accord sur les techniques agricoles et les méthodes de production à employer. Ces méthodes doivent être en corrélation avec la charte de l’agriculture paysanne et du cahier des charges de l’agriculture biologique.

    Concernant le prix du panier, il est fixé équitablement. D’une part, il doit permettre au producteur de couvrir les frais (matériels, dépenses d’énergies etc...) et d’obtenir un revenu digne de ce nom. Et d’autre part, ce même prix doit être accessible pour les consommateurs.

    On arrive en général à un prix proche de celui de la grande distribution, mais avec des produits de meilleure qualité, et avec un goût bien plus savoureux.

    Un produit de qualité pour un prix de grande surface ? Comment est-ce possible ?

    Tout d’abord, le fait qu’on ne jette pas ou très peu de produits permet d’amortir fortement les coûts par rapport aux grandes surfaces. De plus, comme certains intermédiaires sont sortis du circuit, ils ne sont plus là pour récupérer une marge considérable sur les produits ; Pour finir, l’emballage est quasi inexistant, voire absent, donc très peu de frais sont dédiés à l’emballage, ce qui nous donne en fin de compte, un produit tout à fait abordable.

    Alors tant que nous pouvons, profitons du bon!

8 article(s)