Contact : 09.54.47.25.58  |   Mon Panier

0item(s)

Votre panier est vide.

Product was successfully added to your shopping cart.

amande

  • 4 raisons de croquer une amande

    4 raisons de croquer une amande

    L’amande est une excellente source de nutriments Elle contient : > des acides gras mono insaturés (2/3 de ses graisses) qui participent à maintenir le LDL- cholestérol (dont l’excès s’accumule dans les artères) à un niveau bas, sans altérer le taux de HDL- cholestérol (qui a un effet protecteur sur les vaisseaux sanguins). > 15% de fibres, qui permettent d’étaler la digestion des glucides dans le temps. > 19% de protéines végétales, pour rééquilibrer le rapport protéines végétales/protéines animales. > l’amande est également riche en magnésium et en vitamine E antioxydante, des nutriments bons pour le coeur.

    L’amande, un aliment satiétogène Comment expliquer qu’en ajoutant des amandes à son alimentation habituelle on ne prenne pas de poids ? Les chercheurs pensent que c’est tout simplement parce que l’amande procure une excellente satiété, en partie grâce à sa richesse en fibres et protéines. Consommer une poignée d’amandes aide à réduire la consommation d’autres aliments et, pendant un bon moment, la sensation de faim est dissipée. L’amande évite les fringales et les grignotages fatals !

    L’amande, un aliment moins calorique qu’on ne le pense Tous les lipides (graisses) contenus dans les amandes ne sont pas forcément assimilés. Lorsqu’elle est consommée entière (et non en poudre), la mastication ne permet pas de la broyer très finement. Certaines de ses parois cellulaires restent alors intactes et ses lipides ne sont pas totalement accessibles aux sucs digestifs.dans le cadre d'un régime minceur, il est donc conseillé de donner la priorité aux amandes entières.

    L’amande possède une excellente densité nutritionnelle Elle s’avère être un allié de choix, car elle vient notamment compenser les fréquentes déficiences en vitamine E et en magnésium. 28 g d’amandes (une poignée) apportent : 7, 3 mg de vitamine E, 73% des AJR (Apports Journaliers Recommandés), 0,21 mg de vitamine B2, 13% des AJR, 19,6 µg de vitamine B9, 10% des AJR, 70 mg de magnésium, 23% des AJR, 132 mg de phosphore, 17% des AJR, 1,2 mg de fer, 9% des AJR.

    Source

  • Amande, un allié minceur

    Les bienfaits des amandes sur la santé

    Les amandes possèdent de nombreux bienfaits santé. En consommer une petite poignée tous les jours aurait des effets positifs sur notre santé physique et mentale, dans le cadre d’une alimentation variée et équilibrée et d’une bonne hygiène de vie.

    L’amande est un fruit à coque oléagineux. Ce sont les graines contenues dans le noyau qui sont consommées. Elle est très riche en lipides, notamment des acides gras mono-insaturés, en fibres solubles, mais aussi en vitamines E (antioxydante), B2 et B3. Les concentrations en phosphore, magnésium, potassium, calcium, fer et zinc sont également importantes. La portion recommandée est de 4 ou 5 amandes, soit une petite poignée, car c’est un fruit à coque très énergétique. L’amande, comme tous les oléagineux, présente de nombreux avantages pour la santé, régulièrement confirmés par des études scientifiques.

    L’amande, un allié minceur

    Des chercheurs américains1 ont récemment démontré qu’une consommation quotidienne d’amandes aidait à adopter de bonnes habitudes alimentaires. Manger environ 10 amandes par jour inciterait à consommer plus d’aliments riches en protéines et moins d’aliments à "calories vides" (produits riches en graisses et/ou en sucres et qui n’ont aucune valeur nutritive). Les participants à l’étude, adultes et enfants, ont également consommé beaucoup plus de vitamine E et de magnésium après trois semaines de régime riche en amandes. Deux nutriments sous-consommés par la majorité des adultes et des enfants.

    Les amandes calent également plus longtemps que les produits industriels riches en sucres et poussent à consommer moins de sel.

    Le rôle des oléagineux dans la prévention des maladies cardiovasculaires

    Les amandes sont riches en graisses mono-insaturées, des "bonnes" graisses qui contribuent à une bonne santé cardiovasculaire. Ainsi, 30 g d’amandes contient 13 g de graisses insaturées et 1 g de graisses saturées.

    bienfaits-des-amandes-article Selon une étude2 menée par des chercheurs d’Harvard sur plus de 500 000 personnes, trois portions (soit 28 g) de fruits à coque par semaine réduit de 24 % le risque d’attaque cardiaque fatale, de 22 % le risque d’attaque cardiaque non fatale et de 13 % le risque de diabète.

    Outre le diabète, le cholestérol augmente également le risque cardiovasculaire. La synthèse des résultats de 25 études scientifiques3 a montré que consommer 67 g de noix, amandes ou noisettes par jour avait réduit le taux de cholestérol total de 5,1 % en moyenne chez les participants (des adultes présentant soit un taux élevé de cholestérol, soit un taux normal). Aussi, cette consommation quotidienne avait permis de réduire de 7,4 % le "mauvais" cholestérol (LDL) et d’augmenter le "bon" cholestérol (HDL) de 8,3 %, grâce à l’action des phytostérols.

    Enfin, la consommation régulière d’amandes (non salées) permettrait de lutter contre l’hypertension grâce à leur forte teneur en potassium. Cet oligo-élément aide à réguler la tension artérielle en éliminant l’excès de sodium dans le sang. En 2013, une étude4 publiée dans le British Medical Journal indiquait qu’augmenter les apports en potassium aidait à réduire la pression artérielle chez les personnes souffrant d’hypertension. Cette même étude, qui s’est appuyée sur 22 essais randomisés, expliquait qu’une quantité importante de potassium dans le sang réduisait de 24 % le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC).

    Des amandes pour aider à ralentir le déclin cognitif

    Bonnes pour le cœur, les amandes seraient aussi bonnes pour la tête ! Une étude5 menée en 2015 sur 447 seniors (âge moyen : 67 ans) a démontré qu’un régime méditerranéen complété par des fruits à coque protégeait du déclin cognitif lié à l’âge. Les participants ont été divisés en deux groupes. Le premier, appelé "groupe contrôle" a suivi pendant 4 ans un régime pauvre en graisses. Le deuxième a suivi un régime méditerranéen complété par 30 g de mélange de fruits à coque par jour. A la fin de l’étude, les membres du groupe "régime méditerranéen et fruits à coque" affichait une mémoire plus performante que ceux du groupe contrôle.

    En revanche, chez les participants du deuxième groupe, les fonctions cognitives étaient moins efficaces qu’au début de l’étude. Un régime riche en huile d’olive, fruits, légumes, viandes blanches et fruits à coques apporte de nombreux et composants anti-inflammatoires qui aident à lutter contre le déclin cognitif.

    Source

2 article(s)