Contact : 09.54.47.25.58  |   Mon Panier

0item(s)

Votre panier est vide.

Product was successfully added to your shopping cart.

Acheter fruits et légumes à marseille

  • Les AMAP, une démarche qui a du bon !

    Les AMAP, une démarche qui a du bon !

    Qu’est ce qu’une AMAP ?

    Les AMAP ont été mises en place par l’association Alliance Provence, en 2011. AMAP est l’acronyme d’ « Association de maintien de l’agriculture paysanne ». Du mouvement des AMAP, sont issus les Paniers Marseillais, qui ont pour but principal de faciliter au plus grand nombre l’accès aux produits biologiques et favoriser une consommation écologique et responsable. Leur moyen d’action ? L’établissement de nouveaux circuits de consommation : des circuits plus courts. Il s’agit ici d’éviter tous les stades intermédiaires entre production et consommation. Résultats ? On a des produits frais, de saison, cueillis à point et qui participent à la cause écologique. En plus de cela, cette démarche booste l’économie locale, et permet aux petits producteurs régionaux de subvenir à leur besoin, sans produire à perte, comme c’est souvent le cas aujourd’hui.

    fruits et légumes marseille fruits et légumes marseille

    Et concrètement, ça donne quoi ?

    De manière régulière (une fois par semaine par exemple), le producteur propose aux partenaires des produits frais (fruits, légumes, œufs, fromage, viande...). Les produits disponibles constitueront le panier, celui-ci variant en fonction de la maturité des fruits et légumes par exemple. Il est parfois possible, d'échanger les produits entre eux selon ses préférences.

    Quelle différence avec la grande distribution ?

    Les produits issus des AMAP s’opposent en certains sens aux produits des grandes surfaces. Tout d’abord, les AMAP n’ont pas l’obligation de la standardisation. Tous les produits, même s’ils n’ont pas une apparence parfaite, sont consommés. Avec la grande distribution, c’est parfois 60% de la récolte qui est éliminée du circuit. Cette démarche permet de proposer des produits moins chers. Un accord commun nécessaire entre le producteur et les consommateurs

    Il est nécessaire pour les producteurs et les consommateurs de se mettre d’accord sur les techniques agricoles et les méthodes de production à employer. Ces méthodes doivent être en corrélation avec la charte de l’agriculture paysanne et du cahier des charges de l’agriculture biologique.

    Concernant le prix du panier, il est fixé équitablement. D’une part, il doit permettre au producteur de couvrir les frais (matériels, dépenses d’énergies etc...) et d’obtenir un revenu digne de ce nom. Et d’autre part, ce même prix doit être accessible pour les consommateurs.

    On arrive en général à un prix proche de celui de la grande distribution, mais avec des produits de meilleure qualité, et avec un goût bien plus savoureux.

    Un produit de qualité pour un prix de grande surface ? Comment est-ce possible ?

    Tout d’abord, le fait qu’on ne jette pas ou très peu de produits permet d’amortir fortement les coûts par rapport aux grandes surfaces. De plus, comme certains intermédiaires sont sortis du circuit, ils ne sont plus là pour récupérer une marge considérable sur les produits ; Pour finir, l’emballage est quasi inexistant, voire absent, donc très peu de frais sont dédiés à l’emballage, ce qui nous donne en fin de compte, un produit tout à fait abordable.

    Alors tant que nous pouvons, profitons du bon!

  • Moins de gâchis, plus de nourris !

    Moins de gâchis, plus de nourris !

    La Banque Alimentaire de l’Aude a lancé un appel aux producteurs de fruits et légumes afin qu’ils ne jettent pas leurs « produits non commercialisables ». Le but de cet appel est de redistribuer à terme, ces denrées aux plus démunis. Le message est clair : « Producteurs de fruits et légumes, ne détruisez pas vos produits non commercialisables : la Banque alimentaire de l'Aude (...) les transformera en confiture, compote, purée ou jus de fruit. Vos dons feront l'objet d'une défiscalisation. ». Une réelle incitation à lutter contre le gaspillage. Cette collecte réapprovisionnera en produits frais les associations s’occupant de distribuer ces produits aux personnes en situation de précarité.

    Donald Trump confirme le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris Donald Trump confirme le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris

    En France, chaque individu gaspille environ 80 kilos de nourriture par an, ce qui revient au total à 5,2 millions de tonnes, sans compter le secteur de la distribution, qui gaspille à lui tout seul 2,3 millions de tonnes.

    Alors que ces chiffres effraient un bon nombre de personnes, ils en font réagir certains.

    A Caen, c’est un collectif, appelé la Caentine qui a décidé de « faire les poubelles » à la recherche de produits emballés afin de des distribuer aux plus pauvres. Certains super marchés ont également décidé de donner leurs denrées périmées.

    En Rhône-Alpes, c’est Soizic Ozbolt qui a pris l’initiative de l’« anti-gaspi ». Elle a créé il y a un an, Fwee. Elle se rend chez les producteurs afin d’acheter les produits non commercialisables (faute de calibre, de couleur ou d'apparence), et elle en fait du cuir de fruit (voir notre article sur le cuir de fruit) !

    A Strasbourg, d’autres démarches ont vu le jour. On peut citer Moi moche et bon!, un jus de fruits responsable, fait à partir de « fruits et légumes moches ». En un an, les trois créateurs on su relever le défi : dix points de vente, 2000 bouteilles de jus vendues, soit trois tonnes de fruits moches devenus bons et beaux ! Et ce n’est pas fini, les trois jeunes hommes ont d’autres projets. Ils vont en effet tenter de développer d’autres produits tels que les soupes, les confitures...

    On souhaite en tout cas longue vie et prospérité à tous ces projets anti-gaspi qui s'occupent d'aider les plus démunis !

  • Les aliments sains à intégrer quotidiennement dans votre alimentation

    Les aliments sains à intégrer quotidiennement dans votre alimentation

    L’alimentation est très importante pour de nombreuses raisons mais la raison principale est de nous maintenir en bonne santé. En effet, en ayant une mauvaise alimentation ou une alimentation pas équilibrée, notre organisme peut très bien avoir des séquelles plus ou moins graves. De plus, l’obésité est une des causes de la mauvaise alimentation. Seulement, avec notre quotidien au rythme effréné, il est parfois difficile d’avoir une alimentation saine et équilibrée. Pourtant, en intégrant simplement les quatre aliments listés ci-dessous, vous vous rendez compte à quel point cela peut être facile de changer ses habitudes alimentaires.

    • De la viande et du poisson

    La viande et le poisson doivent faire partie de votre alimentation mais attention, il faut que ce soit des viandes maigres et des poissons riches en oméga 3, ce qui veut dire que pour les poissons, vous devrez éviter le thon, l’espadon et le requin. Les viandes maigres et les poissons riches en oméga 3 vous apporteront de nombreux bienfaits mais aussi des vitamines, du magnésium, des protéines… Par ailleurs, sachez que certains poissons ont la capacité de réduire les risques vasculaires.

    Vous connaissez certainement la phrase « Il faut manger 5 fruits et légumes par jour. », toutefois, vous ne savez pas réellement quels fruits et légumes manger. En effet, tous ne se valent pas. Par conséquent, intégrez quotidiennement au moins un légume vert (brocoli, épinard, haricot vert…) et un légume orange (carotte, citrouille…) à votre alimentation. Du côté des fruits, optez plutôt pour les fruits oranges (mandarine, orange…) qui vous offriront votre dose de vitamines pour la journée.

    Ou acheter fruits et légumes marseille Ou acheter fruits et légumes marseille
    • Des produits laitiers

    Les produits laitiers doivent absolument faire partie de votre alimentation quotidienne car ils vous apportent du magnésium, du calcium, des vitamines et vous protègent aussi des bactéries présentent dans l’intestin. Ainsi, vous pouvez boire du lait ou manger des yaourts ou du fromage.

    • Des céréales

    Les céréales sont riches en vitamines et en fibres, il est donc primordial d’en manger au moins 10 grammes par jour. Vous pouvez opter pour de l’avoine, du quinoa, du boulgour ou du riz (avec une préférence pour le riz brun).

Articles 31 à 33 sur un total de 33

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4