Contact : 09.54.47.25.58  |   Mon Panier

0item(s)

Votre panier est vide.

Product was successfully added to your shopping cart.

Yep Nature Marseille Blog

Fruits et légumes Marseille

  • Ou mettre l'unique ferme certifiée Bio de Paris ? Dans un parking souterrain bien sur !

    OÙ METTRE L’UNIQUE FERME CERTIFIÉE BIO DE PARIS ?

    DANS UN PARKING SOUTERRAIN BIEN SUR !

     

    Elle est bien réelle, et pourtant, elle passerait presque inaperçue ! Cette ferme agricole s’étend sur près de 3600 mètres carré ! Paris : plus d’un million et demi de logements, un patrimoine historique riche, à la croisée de chaque avenue. Difficile de croire à l’existence de cette immense ferme biologique, dans une ville aussi dense !

    La solution ? Mettez cette ferme agricole sous terre et elle ne prendra pas de place : ni vu ni connu !

     

    Mais qui est derrière tout ça ?

    Ce nouveau projet local et durable est signé Cycloponics, une start-up qui a pour objectif de « réhabiliter les sites urbains abandonnés en écosystèmes agricoles ». Ils peupleront tous les lieux désertés : friches industrielles et militaires, entrepôts désaffectés, hangars perdus et autres parkings hors d’usage.

     

    La Caverne

    La Caverne, c’est le nom que l’équipe Cycloponics a donné à sa ferme biologique souterraine. Celle-ci abritera la culture de plantes qui n’ont besoin que de très peu de lumière pour pousser. La Caverne produira donc essentiellement des champignons : pleurotes, shiitakés (Lentin du Chêne), ou les fameux champignons de Paris !

    On pourra aussi voir pousser des micropousses, de très jeunes légumes dont on consomme la tige et les feuilles. Ces micropousses ont besoin d’un peu de lumière, c’est pourquoi leurs bacs de culture sont dotés de LED.

    D’après la start-up, la production d’endives devrait commencer le mois prochain, et elle devrait rapidement être complétée par une production d’herbes aromatiques et de salades.

     

    Le circuit court, une valeur primordiale pour Cycloponics

    Les productions sont pour l’instant vendues à des restaurateurs, à des AMAP, et des marchés, livrés à vélo bien évidemment ! Le local a du bon !

    La Caverne a fait le choix de délivrer ses paniers bio à un tarif préférentiel pour les résidents qui habitent les logements sociaux au dessus du parking.

     

    Peut-on commander son panier bio ?

    Pour le moment, non. Mais cela est prévu : bientôt les parisiens pourront commander leur panier bio à la Caverne. Qui aurait cru qu’un immense potager en plein cœur de la capitale régalerait un jour les parisiens ?

     

    Et les fermes bio poussèrent comme des champignons...

    Et ce n’est pas tout, la start-up Cycloponics compte bien continuer dans sa lancée ! Il y a six mois, ces génies de la culture souterraine ont ouvert un ancien bunker de 200 mètres carrés à Strasbourg !

    D’autres installations sont également en train de se mettre en place à Bordeaux.

    Un point pour Cycloponics !

     

  • LE CIRCUIT COURT

    LE CIRCUIT COURT,

    UN SYSTÈME DE PLUS EN PLUS POPULAIRE POUR LA VENTE DE FRUITS ET  LÉGUMES

    Le circuit court : Aujourd’hui de plus en plus d’initiatives sont prises pour mieux se nourrir. Dans cette dynamique de bien être - pour soi et pour notre petite planète bleue - le terme de « circuit court » est de plus en plus employé dans les médias et il est devenu récurent chez les promoteurs de l’alimentation saine, mais qu’est-ce qu’un circuit court?

    Un circuit court est simplement un mode de vente de produits agricoles avec au maximum un intermédiaire entre le producteur et le consommateur final. Cela suppose que le producteur à qui vous achetez vos fruits et légumes est un agriculteur local Il inclut aussi la vente directe.

    CONSOMMER LOCAL CONSOMMER LOCAL

    QUELS AVANTAGES A UTILISER LE CIRCUIT COURT ?

    Des produits plus frais et meilleurs !

    Le premier avantage de ce mode de commercialisation est qu’en théorie les produits vendus sont « plus bio ». C’est-à-dire des fruits et légumes avec moins de pesticides, issus d’une agriculture plus respectueuse de l’environnement.

    Cependant, rien n’interdit un producteur qui utilise des pesticides d’utiliser les circuits courts, méfiance ! La pollution est néanmoins réduite car on supprime l’étape du transport des aliments et on réduit donc l’empreinte carbone, en plus de limiter la quantité d’emballages.

    yep nature marseille yep nature marseille

    Des produits moins chers !

    Moins il y a d’intermédiaires entre le l’agriculteur local et le consommateur final, moins il y a de salaires intermédiaires à payer. Et puis, consommer les produits régionaux diminue considérablement le coût de l’acheminement des produits.

    Tous ces facteurs contribuent à terme, à réduire le prix du produit final, le producteur n’ayant pas à payer de sous-traitant pour conditionner ses produits.

    Booster l’économie locale !

    Ce mode de fonctionnement qu’est le circuit court découle souvent d’une initiative citoyenne. En effet, ce mode de vente aide à dynamiser l’économie locale tout en incitant les habitants à consommer les produits de leur région.

    LE CIRCUIT COURT agriculture locale

    Créer du lien social

    Le circuit court peut également aider à tisser le lien social en rapprochant les petits producteurs et leurs consommateurs qui peuvent créer une relation de confiance basée sur la vente régulière de produits frais, de saison et de qualité. Et ce n’est pas fini : De nombreuses personnes commencent à avoir recours au circuit court en groupe ! Cela permet d’obtenir des tarifs dégressifs sur vos fruits et légumes ainsi que sur les autres produits frais. Le fait de pratiquer le circuit court avec ses voisins de quartiers contribue également à créer un lien entre les habitants d’un même quartier !

    Qui sait, l’entraide des temps passés pointe peut être à nouveau le bout de son nez !

  • Consommer local

    Consommer local

    Les producteurs locaux peinent à faire du bénéfice lorsqu’ils font affaire avec la grande distribution, en effet les marges de ceux-ci ne cessent d’augmenter alors que celles des producteurs stagnent et peuvent même diminuer au fil du temps.

    De plus, les producteurs doivent produire en très grande quantité rapidement pour livrer les grands distributeurs, au détriment parfois de la qualité des produits.

    agriculture locale agriculture locale

    Ainsi, une nouvelle tendance se dessine au fur et à mesure, le « consommer local ».

    Cela signifie que les consommateurs privilégient les produits qui sont cultivés dans leur région.

     

    Consommer les produits locaux en se fournissant directement auprès des agriculteurs de la région permet de bénéficier de la qualité des produits tout en respectant le travail des producteurs.

    Cela permet de booster l’économie locale, ainsi que les relations entre les citadins et les agriculteurs locaux, ces derniers se sentant soutenus, cela contribue à faire vivre la communauté locale.

    En effet, ce mode de consommation permet aux producteurs de mieux connaître les attentes des consommateurs, tandis que ces derniers apprennent à connaître le travail et le mode de vie des agriculteurs.

    CONSOMMER LOCAL CONSOMMER LOCAL

    De plus, les produits locaux directement récoltés auprès des agriculteurs ne contiennent pas de conservateurs et permettent aux consommateurs de bénéficier d’une qualité inégalée, en effet les produits locaux sont les plus gouteux car ils sont récoltés à maturité le jour même étant donné qu’il y a peu de temps de transports.

     

    Consommer local permet également de réduire de grandes quantités de gaz à effet de serre relâchés dans l’air, car le transport est beaucoup moins long, cela permet donc de faire un geste pour que la planète respire.

     

    En ces temps de crise économique, tout est bon pour économiser là où on peut, le fait de consommer des produits locaux directement récoltés auprès des agriculteurs permet de réduire les coûts  de transport et de conservation, ce qui fait donc baisser les prix par rapport aux produits que l’on peut trouver dans la grande distribution.

     

    Les produits locaux sont sans OGM et sans pesticides nocifs, ce qui contribue à la grande différence qu’il y a entre les produits que l’on peut trouver dans les supermarchés et les produits locaux. Cela permet aux consommateurs de manger sainement sans avoir à craindre que les produits aient été transformés.

     

    Manger local permet de privilégier des aliments qui sont au maximum de leur qualités nutritionnelles, comme ces produits ont été récoltés à maturité, ils sont donc frais, plein de vitamines et de nutriments essentiels, ce qui permet d’apporter à notre organisme tous les bienfaits de ces produits.

     

    La consommation de produits locaux permet de préserver l’écosystème, en effet l’agriculture raisonnée se base sur une culture qui préserve la terre et permet donc à l’écosystème de se développer.

     

    Ainsi, cette nouvelle tendance apporte de nombreux avantages pour les consommateurs ainsi que pour les agriculteurs et l’écosystème.

    Consommer local est donc bénéfique sur de nombreux points c’est pour cela que les consommateurs se tournent de plus en plus vers ce mode de consommation.

  • Les propriétés insoupçonnées du brocoli !

    Les propriétés insoupçonnées du brocoli !

    Le brocoli, un légume bien vert, avec une forme drôle bien qu’elle n’attire pas trop les plus petits ! C’est en hiver qu’on le retrouve le plus, cuit à la vapeur ou intégré à une soupe bien chaude ou un velouté de légumes...

    brocoli marseille brocoli marseille

    Si vous aimez le brocoli, bingo ! Ce légume vert présente de nombreux avantages pour se maintenir en bonne santé, tout comme les autres légumes crucifères : à savoir, le chou de Bruxelles, le chou-fleur et le chou vert.

    Contre le cancer

    Le brocoli, ainsi que d’autres légumes crucifères contiennent des éléments nutritifs capables de ralentir la croissance des cellules cancéreuses. On évoque notamment ici le cancer de la prostate, du sein, du colon ainsi que la leucémie. Cette propriété bien utile serait due à la présence d’un composant phytochimique appelé l’indole-3-carbinol (I3C)

    Côté cœur

    Le brocoli permet à ceux qui le consomment de réguler la pression artérielle et il réduit également le risque de maladies cardio-vasculaire et d’AVC.

    Contre la fatigue

    Le brocoli une mine d’or... ou plutôt une mine de fer ! Il est de ce fait efficace contre la fatigue et les anémies.

    Ventre fragile

    Le brocoli, cet arbre miniature que l’on pourrait confondre avec un bonzaï est utile afin de soigner les colites ulcéreuses et il prévient également de la gastrite.

    Désir de mincir ?

    Ce légume vert est très faible en calories, ce qui fait de lui le légume idéal pour les régimes amaigrissants. Ajoutez à cela qu’il a le pouvoir de vous rassasier, un peu comme la banane !

    Bien choisir son brocoli

    Celui que vous mettrez dans votre panier de légumes frais doit être compact et ferme. Il doit être doté de couleurs vives et ne doit jamais avoir le sommet fleuri, en mauvais état, ou jauni. En clair, il doit respirer la fraicheur !

    Notons que le brocoli ne doit pas être conservé plus de quatre jours au réfrigérateur. Dans le cas contraire, il perdrait ses propriétés nutritives.

    Il vaudra mieux consommer ce légume vert s’il provient de la production biologique, pour que les bienfaits sur notre santé soient optimaux.

    brocoli marseille brocoli Marseille

    Comment consommer le brocoli ?

    Le brocoli se consomme cru car il est excellent en salade, et de cette manière, il conservera toutes ses qualités nutritives. Si vous le préférez cuit, il faudra tenter de le cuire rapidement et de préférence à la v

    apeur, il faut qu’il soit légèrement al dente, il sera croustillant et délicieux.

    Si son odeur vous dérange durant la cuisson, il vous faudra ajouter dans l’eau de cuisson un jus de citron, cela limitera l’odeur de soufre que dégage ce légume.

    Le brocoli est aussi parfait comme plat d’accompagnement avec des pâtes complètes ou le riz complet.

    A votre santé !

  • Tout est bon dans la cueillette

    TOUT EST BON DANS LA CUEILLETTE

    Si vous avez déjà rêvé de ramasser vos propres fruits et légumes biologiques, souriez, car vous allez pouvoir réaliser votre rêve ! De nombreuses fermes proposent aux consommateurs responsables de venir cueillir leurs fruits et légumes à la source, chez le petit producteur de la région. Et si le marché pouvait se faire en pleine nature ?

    cueillette fruits cueillette fruits

    Des fruits et légumes biologiques qui poussent près de chez moi !

    Faire la cueillette soi-même pour consommer des produits frais, locaux et de saison a de nombreux avantages, bien évidemment ! Cueillir ses propres fruits et légumes permet de faire la connaissance des petits agriculteurs locaux. Les petits producteurs qui ouvrent leurs portes aux consommateurs sont en général passionnés par leur métier, et ont beaucoup à vous apprendre ! C’est magnifique, car en plus, ils vous fournissent de bons produits au prix de la vente directe, bien plus avantageuse. Le système du circuit court qui régit les fermes alternatives, les AMAP, les exploitations agricoles biologiques et raisonnées permet d’éviter les fruits et légumes des grandes surfaces, qui ne sont ni de saison, ni locaux. En plus de cela, ce mode de fonctionnement permet de créer un lien social entre le citoyen et le producteur local. Mais ce n’est pas tout, en allant chercher vos produits frais dans les fermes alternatives de ce type, vous aurez l’occasion de manger des fruits savoureux, d’expérimenter des goûts oubliés.

    Cueillir ses fruits et légumes ? Un jeu d’enfant !

    C’est aussi une manière ludique et pédagogique d’inculquer aux enfants les valeurs en lesquelles vous croyez. Apprendre à bien manger se fait dès le plus jeune âge ! Cette activité peut aider les plus petits à découvrir le goût, la couleur, l’odeur d’un fruit, et pour les plus grands à comprendre pourquoi il faut consommer des fruits et légumes locaux de saison par exemple.

    Comment ça fonctionne ?

    Dans la région PACA, vous pouvez faire cette expérience champêtre à la Cueillette du Rocher. Si non, vous pouvez consulter le site Chapeau de Paille, qui répertorie les différentes fermes alternatives de France. Pas toutes sont biologiques, mais elles ont toutes un comportement durable et raisonné. Vous pouvez également taper « cueillette bio » sur Google Map pour vous procurez des fruits et légumes locaux, bio et de saison. Mais renseignez vous avant d’arriver sur les lieux, la cueillette n’est pas toujours possible en « libre accès ».

    Une fois sur place, les agriculteurs locaux s’occuperont de vous, et vous prêteront le matériel nécessaire pour la cueillette. En général, les petits producteurs vous fournissent aussi des explications afin que vous n’abimiez pas les arbres ou les récoltes. Une fois la cueillette terminée, pesez, payez, et surtout, savourez !

  • Manger des fruits et légumes avec pesticides ou ne pas en manger du tout ?

    Manger des fruits et légumes avec pesticides ou ne pas en manger du tout ?

    Cela fait quelques années maintenant qu’une partie des consommateurs de produits frais commencent à envisager l’alimentation autrement. Plus le temps passe et plus les perturbations climatiques, les changements de températures, les catastrophes naturelles et les extinctions d’espèces rares viennent titiller la conscience des habitants de notre belle planète Terre. Si ces derniers se soucient du sort de l’environnement, ils sont également très nombreux à penser à leur santé. On peut donc noter un radical changement de comportement chez un très large panel de consommateurs : ils s’intéressent donc à l’agriculture biologique, à l’agriculture raisonnée, à l’agriculture paysanne, aux productions locales et tentent de manger des fruits et légumes de saison ! Malgré ces changements de perspectives importants, il s’avère parfois complexe que de trouver des fruits et légumes sans pesticide... Les consommateurs les évitent car ils craignent des effets indésirables sur leur santé.

    BIO ET LOCALE BIO ET LOCALE

    Consommer que des fruits et légumes non traités ? Parfois c’est compliqué !

    Les fruits et légumes biologiques, locaux et de saison sont riches en vitamines, en minéraux et en fibres ! Ils sont donc reconnus pour leurs bienfaits sur la santé et le fait qu’ils maintiennent le bon fonctionnement de notre organisme.

    Cinq fruits et légumes par jour suffirait à réduire le risque de maladies cardiovasculaires, à éviter le développement de divers cancers, prévenir du diabète, de l’obésité, et la liste est encore longue.

    Le seul hic... c’est qu’il n’est pas toujours évident de trouver des fruits et légumes biologiques ou issus de l’agriculture raisonnée... alors les amateurs de produits frais et de saison se sont posés une question simple :

    Si l’on devait choisir entre manger des fruits et légumes cultivés avec des pesticides ou ne plus consommer de fruits et légumes du tout, que devrait-on faire ? Notre corps peut-il se passer de fruits et légumes ? Les pesticides sont-ils trop nocifs pour notre santé ?

    agriculture locale agriculture locale

    Les fruits et les légumes, c’est la vie !

    Luc Multingner, est médecin à l’Inserm et soutient que même si les fruits et légumes ont été cultivés avec des pesticides et des substances chimiques, leur apport nutritif est supérieur aux divers risques causés par ces produits qui augmentent le rendement des productions.

    Yep Nature : finit les choix cornéliens !

    Yep Nature avait donc pensé à tout ? En effet, avec Yep Nature, les fruits et légumes sont frais, locaux, de saison et de qualité. Mais ce n’est pas tout ! En plus de cela, ils sont livrés. Et là tout change ! Vous n’avez plus à faire un choix cornélien entre fruits et légumes et pesticides. Vous pouvez choisir les fruits et légumes, les vrais, les frais, sans pesticides, et issus de l’agriculture raisonnée et biologique !

  • LUTTER CONTRE LE GASPILLAGE DES FRUITS ET LÉGUMES EN PROVENCE ? C'EST POSSIBLE AVEC LIONEL TRIBOULET !

    LUTTER CONTRE LE GASPILLAGE DES FRUITS ET LÉGUMES EN PROVENCE ?

    C'EST POSSIBLE AVEC LIONEL TRIBOULET !

    GASPILLAGE DES FRUITS ET LÉGUMES GASPILLAGE DES FRUITS ET LÉGUMES

    Un tout nouveau projet en PACA : faire des jus de fruits à domicile !

    La région PACA a vu naître de nombreux projets alternatifs concernant les fruits et légumes. Il faut dire que cette région ensoleillée a un potentiel considérable en terme d’agriculture. Cependant la production massive engendre également du gaspillage alimentaire.

    Pour lutter contre cela, Lionel Triboulet s’est lancé dans un tout nouveau projet : après avoir acquis sont pressoir manuel et mobile, il propose aux particuliers comme aux professionnels de presser leurs fruits pour en faire des jus délicieux. A chaque saison ses fruits : les jus de fruits rouges étaient les stars de l’été. Doucement, ils ont laissé la place au raisin, aux pommes et aux poires, avec lesquelles Lionel Triboulet continue de nous régaler en cette période automnale.

    Fruits pressés, succès garanti pour Lionel Triboulet !

    Pour cet auto entrepreneur provençal, le succès ne fait que commencer :

    Avec un carnet de rendez-vous toujours plein, Lionel Triboulet arpente les petite routes de Provence, passant par des exploitations agricoles biologiques, des productions issues de l’agriculture raisonnée, des vergers aux milles couleurs, des champs, des jardins, des potagers...

    Agir contre le gaspillage alimentaire tout en se régalant avec des fruits biologiques

    Une fois que le jus a été isolé, vient l’étape de la pasteurisation. L’atelier qu’il utilise est certifé pour des fruits et des légumes biologiques. Mais ce n’est pas tout : en plus de presser les jus des professionnels et des particuliers à domicile, Lionel s’est aussi formé avec l’association « Fruits d’avenir » qui lui a fait réalisé l’importance du gaspillage alimentaire. C’est pour cela que Lionel presse les fruits non ramassés, les fruits abîmés, les fruits qui n’ont pas le calibre requis et en fait des jus exquis.

    Une initiative que Yep Nature tient à mettre en valeur

    La journée contre le gaspillage alimentaire vient de passer, et nous trouvons important de sensibiliser une nouvelle fois les consommateurs sur cette problématique qui met en péril l’environnement et la durabilité de notre mode de vie. C’est pourquoi, Yep Nature tient à féliciter cette initiative honorable et vous encourage à nous faire part de vos conseils et astuces pour limiter le gaspillage alimentaire !

  • CHANGEMENTS CLIMATIQUES : LE GRÉ DES SAISONS BOULEVERSÉ, LES ÉTALS DE FRUITS ET LÉGUMES AUSSI !

    CHANGEMENTS CLIMATIQUES :

    LE GRÉ DES SAISONS BOULEVERSÉ, LES ÉTALS DE FRUITS ET LÉGUMES AUSSI  !

    « il faut consommer des fruits et des légumes de saisons » nous répète-t-on à longueur de journée ! Chose qui pourrait paraître évidente mais qui l’est de moins en moins. Avec le réchauffement climatique, on se demande bien si ce précieux conseil est toujours d’actualité avec les changements environnementaux dont nous sommes témoins.

    En attendant, les consommateurs sont déboussolés à la vue des étals, qui réunissent les fruits et légumes d’hiver et d’automne. Ainsi les tomates et les fraises côtoient les citrouilles et les poireaux chez les primeurs, et sur les marchés de fruits et légumes.

    changement climatique changement climatique

    Fruits d’été, légumes d’hiver dans les paniers fraicheur !

    Nous sommes en octobre, et les températures sont presque estivales. La bonne surprise, c’est que les fruits rouges sont toujours sur les marchés, et ce n’est pas les amateurs de fraises et de framboises qui vous diront le contraire.

    Si les choux, les carottes et les poireaux rappellent l’approche de l’hiver, les fruits et les légumes du soleil n’ont pas encore disparu pour autant. L’automne est bel et bien une période de transition, qui permet aux maraichers de mélanger saveurs et odeurs, couleurs et textures.

    Les producteurs locaux de fruits et légumes profitent des températures estivales

    Les petits agriculteurs locaux ont pu, à leur plus grand bonheur, prolonger la vente des fruits et légumes d’été. Qui n’a jamais rêvé d’un jus de pêche de saison en automne ?

    « Souvent, il y a des gelées un peu plus précoces, ce qui nous a permis de régaler nos consommateurs un peu plus longtemps » plaisante un producteur de la région.

    Faut-il quand même s’inquiéter du réchauffement climatique ?

    Les consommateurs responsables sont ravis, pouvant élaborer des recettes toutes nouvelles alliant savamment fruits d’été, fruits d’hiver, légumes d’hiver, légumes d’été, tout en respectant le côté « fruits et légumes de saisons ». Certes, ce réchauffement climatique procure des avantages aux petits agriculteurs locaux qui rentabilisent leur production et aux consommateurs raisonnés qui se régalent, mais doit-on le voir d’un mauvais œil ?

    Évidemment, ces perturbations climatiques sont parfois favorables aux productions agricoles, mais parfois, cela entraine des catastrophes naturelles. Et si jamais le réchauffement climatique ne cessait ?

    Se tourner vers l’agriculture biologique et raisonnée pour limiter les dégâts

    Pour lutter contre la mise en péril de l’environnement et les catastrophes naturelles, nous nous devons d’adopter un comportement éthique et de devenir progressivement des consommateurs responsables. D’où l’intérêt de se tourner vers des alternatives tels que l’agriculture biologique et raisonnée, les productions écologiques, les paniers bio, et les initiatives locales telles que Yep Nature.

  • UNE CAMPAGNE BIO ET LOCALE POUR SENSIBILISER LES FRANÇAIS A LA CONSOMMATION RESPONSABLE

    UNE CAMPAGNE BIO ET LOCALE POUR SENSIBILISER LES FRANÇAIS A LA CONSOMMATION RESPONSABLE

    Comment devenir un consommateur responsable ?

    Ceux qui se battent au nom de l’environnement ont toujours rêvé de changer les habitudes de consommations. Ils veulent un monde où l’on ne mange que des produits frais, des légumes de saisons, des fruits de la région, des fromages biologiques, du lait issus des vaches vivant dans le pré, des œufs de poules élevées en plein air... Mais ce n’est pas une tâche aisée que de faire adopter des conduites éthiques et durables aux consommateurs... Alors quoi de mieux que de rassembler ces derniers autour d’activités concernant l’agriculture biologique et locale ?

    BIO ET LOCALE BIO ET LOCALE

    En participant à la campagne « Manger bio et local c’est l’idéal » !

    C’est du 16 au 24 septembre 2017 que s’est déroulée dans toute la France la campagne « Manger bio et local c’est l’idéal » afin de sensibiliser les français à la consommation des produits biologiques et locaux. La FNAB (Fédération Nationale d’Agriculture Biologique des régions de France) a organisé la 6ème édition, qui s’est consacrée au commerce équitable Nord/Nord. C’est donc dans la joie et la bonne humeur, autour d’une quantité d’activités diverses et variées que se sont posées des questions relatives à la rémunération des petits producteurs, et à la répartition équitable des revenus issus des exploitations agricoles.

    De l’interaction pour sensibiliser à la consommation raisonnée et éthique

    Marchés paysans, cocktails, foire, projections de films, ciné-débats, rencontres de producteurs locaux, visites de fermes, dégustations de produits frais régionaux, ateliers et parcours pédagogiques, AMAP, concerts, marchés bio... Une foule d’évènements ont eu lieu, permettant aux consommateurs de rencontrer les agriculteurs et les producteurs de leurs régions et ainsi encourager une consommation durable, et plus raisonnée.

    agriculture locale agriculture locale

    Biocoop, les Ateliers bio de Provence, la Région PACA.. : des partenaires importants au rendez-vous

    La campagne « Manger bio et local c’est l’idéal » a séduit de nombreux consommateurs mais pas que. Celle-ci a été également soutenue par la Région PACA, la DRAAF PACA, Biocoop, les Ateliers Bio de Provence et d’autres partenaires.

    Pour l’occasion, Bioocoop a donc organisé dans ses magasins des animations telles que des dégustations de produits bio et locaux, des ateliers de cuisines au plus grand plaisir de ses habitués !

  • Les consommateurs abandonnent les super marchés au profit d’une agriculture locale et plus responsable

    Les consommateurs abandonnent les super marchés au profit d’une agriculture locale et plus responsable

    C’est officiel, les gérants des grandes surfaces doivent commencer à penser de nouvelles stratégies de ventes, car ils ont du souci à se faire pour les années à venir :

    Pour la première fois depuis neuf ans, la fréquentation et le chiffre d’affaire des super marchés sont en nette baisse, alors que l’offre locale et régionale se fraie un chemin de plus en plus imposant.

    Pour le bonheur des consommateurs mais aussi des petits producteurs, les initiatives sont nombreuses à se multiplier au niveau régional : paniers biologiques, fruits et légumes des productions locale, produits frais et de saison, agriculture raisonnée, ferme alternative, potagers collectifs, jardins urbains, agriculture régionale, exploitation éco responsable, petites firmes éthiques, comme Yep Nature... Il semblerait bien que les projets alternatifs prônant le respect de l’environnement fleurissent comme les coquelicots au printemps !

    agriculture locale agriculture locale

    Une nouvelle responsabilité chez les consommateurs français ?

    Il se pourrait bien que les temps aient changé...

    Un sondage de l’Institut de l’Etude des Marchés et d’Opinion (BVA) révèle que pour les Français, « consommer responsable » passe par une consommation de produits alimentaires issus d’une production locale (pour 91%), de circuits courts (pour 87%), made in France (pour 80%), ou issus du commerce équitable (pour 58%).

    Les gérants des grandes chaines alimentaires feraient donc mieux de se retourner vers des initiatives plus raisonnées s’ils veulent récupérer leurs clients perdus et mettre un terme à la baisse du chiffre d’affaire. Mais pendant ce temps, les petits agriculteurs locaux ont de quoi se réjouir...

    Les petits producteurs prennent du terrain !

    Ce recul des ventes dont témoignent les gérants dans leur grande enseigne a un impact positif pour les petits agriculteurs régionaux et locaux. En effet, les consommateurs et leur nouvelle conscience éthique sont de plus en plus nombreux à se tourner vers ces nouveaux carrefours de la consommation responsable: on dirait que les fruits et les légumes issus de l’agriculture biologique ou de l’agriculture raisonnée sont les nouvelles star des étales !

    Alors ne perdez pas de temps, foncez vous aussi sur le site de Yep Nature pour commander un délicieux panier aux saveurs délicieusement provençales...

Articles 1 à 10 sur un total de 68

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. ...
  7. 7